Incendie criminel chez Westco

CLAIR – Le service de lutte contre les incendies de la région de Clair a dû intervenir, dans la nuit de vendredi à samedi, sur le chantier de construction du futur abattoir de Westco.

Vers 3 h, les pompiers ont été appelés pour maîtriser un incendie d’un camion-benne. Le véhicule a été complètement détruit par les flammes.

«On aurait également tenté d’incendier des roulottes utilisées par les travailleurs du chantier, mais, heureusement, ça n’aurait pas fonctionné. Chose certaine, c’est clair qu’à ce moment-ci on soupçonne qu’il s’agit d’une ou plusieurs personnes qui ont tenté de mettre le feu délibérément», explique le Caporal Thierry Malenfant de la Gendarmerie Royale du Canada.

Il n’a toutefois pu confirmer si des traces d’accélérant avaient été décelées sur les foyers d’incendie.

Le fait que cet incendie survienne sur le chantier de construction de cette usine de la compagnie Westco n’est pas sans rappeler qu’il existe en ce moment un important conflit au sujet de l’abattage de poulet dans le secteur du Madawaska.

La venue de ce nouvel abattoir risque en effet de nuire passablement à l’abattoir rival, celui de Nadeau Ferme Avicole situé dans la communauté voisine. En fait, la venue de ce nouveau joueur dans la région pourrait même mener à la fermeture de l’abattoir de Saint-François.

Dans le contexte où la construction de ce nouvel abattoir est source de beaucoup de grogne, est-ce que l’enquête policière se concentrera sur la guerre du poulet?

«C’est certainement l’une des avenues que nous allons étudier très sérieusement. Il se peut fort bien que l’incendie soit relié à cette chicane. Toutefois, à ce moment-ci, toutes les options sont encore sur la table et nous ne mettons aucune autre possibilité de côté pour notre enquête. Nous n’avons encore effectué aucune arrestation dans cette affaire et n’avons pas de suspect en vue pour l’instant. L’enquête continue donc et nous invitons les gens qui auraient de l’information à partager à entrer en contact avec nous», dit-il, invitant ces personnes à communiquer avec le District 10 de la GRC ou encore Échec au crime (1-800-222-8477).

Inquiétudes chez Westco

Joint par téléphone, le porte-parole de la compagnie Westco, Thomas Soucy, n’a pas caché son inquiétude face au geste porté à l’endroit de sa propriété.

«C’est certain qu’on trouve cela très inquiétant. Mais ça ne change pas notre vision des choses», souligne-t-il, invitant lui aussi la population à entrer en contact avec la GRC.

Il devrait d’ailleurs tenir un point de presse au courant de la journée de lundi afin de faire le point sur les événements du week-end.

La construction de l’abattoir de Westco est évaluée à 40 millions $. Une fois fonctionnelle, l’usine devrait permettre la création de 250 emplois.

Guerre du poulet

Pendant de nombreuses années, Groupe Westco a fait abattre sa production de volaille dans le village voisin de Saint-François, à l’usine Nadeau Ferme Avicole. Il y a quelques années, le direction de Westco a toutefois changé son fusil d’épaule et a envoyé toute sa production dans un abattoir québécois de son partenaire Olymel.

La décision a eu un impact considérable dans la communauté de Saint-François, puisqu’elle a entraîné plus de 150 mises à pied chez Nadeau Ferme Avicole.

Les deux partis se sont retrouvés devant les tribunaux à plusieurs reprises au cours des deux dernières années dans ce qui est aujourd’hui connu sous le nom de la Guerre du poulet.