Le beaujolais 2011 sera très fruité

DIEPPE – Il est toujours très attendu et il est finalement arrivé. Le traditionnel beaujolais nouveau sera disponible dans les succursales d’Alcool NB dès jeudi au Nouveau-Brunswick.

La cuvée de l’automne 2010 de beaujolais nouveau s’est écoulée à plus de 950 caisses de vin entre novembre et décembre au Nouveau-Brunswick. Le conseiller en produits chez Alcool NB, Marcel Richard, affirme que le beaujolais est populaire parce qu’il est synonyme de festivité, mais aussi parce qu’il est accessible.

«C’est un vin assez facile à boire. Il est très fruité. Les gens en Atlantique et au Nouveau-Brunswick, ça ne fait pas très longtemps qu’ils boivent du vin. Alors, c’est un vin qui est très accessible à leur palais. C’est-à-dire qu’il est très fruité et très léger. Il se boit bien en fin de soirée», souligne M. Richard.

Le beaujolais nouveau est cependant beaucoup moins populaire qu’il y a 15 ans et surtout produit en moins grande quantité qu’auparavant. Il y a un temps où on pouvait trouver une dizaine de variétés de ce vin festif. Aujourd’hui, les succursales d’Alcool NB en ont six et les clients se précipitent moins pour aller les acheter.

«Il y a 15 ans, l’engouement était beaucoup plus grand qu’il est présentement. Cela a diminué un peu au niveau de l’achalandage. Avant les gens pouvaient attendre jusqu’à 45 minutes avant d’entrer dans un magasin d’Acool NB pour acheter un beaujolais», se souvient M. Richard.

Le beaujolais nouveau n’est pas la meilleure aubaine, selon M. Richard. Il attire par contre les foules par son goût léger et fruité, comme l’explique le conseiller en produits.

«Ce sera des beaujolais qui seront très fruités et intéressants au niveau du palais, mais non complexes. Ça se veut un vin de festivités. Ça se veut un vin facile à consommer, mais pas nécessairement en quantité», explique M. Richard.

Le beaujolais nouveau n’est pas un vin qu’on peut conserver dans une cave plusieurs années. Il s’agit d’un produit fermenté, embouteillé et expédié en quelques semaines seulement.

«Ce n’est pas un vin que l’on conseille aux gens de garder dans leur cave trois ou quatre ans. C’est un vin à consommer rapidement. C’est sûr qu’il ne va pas se périmer dans une semaine. Normalement, on conseille aux gens de ne pas garder leur bouteille plus loin que Pâques», avance M. Richard.

Les beaujolais nouveaux qui devraient s’envoler le plus rapidement des tablettes sont ceux de George DuBoeuf, qui a été le premier à lancer ce concept, selon M. Richard.

LA CUVÉE 2011

Cette année, les magasins d’Alcool NB offrirent 6 beaujolais nouveau, les prix au variant de 14,49$ à 16,29$ pour une bouteille de 750 ml. Voici les choix disponibles :

Hommage aux Acadiens (15,99 $)
Georges Duboeuf (15,99 $)
Georges Duboeuf – Village (16,29 $)
Mommessin (15,99 $)
Pisse-Dru (14,49 $)
Fougères (15,29 $)