Réseau mieux-être : la PA reçoit des éloges

SHIPPAGAN – Mis sur pied depuis moins de deux ans, le Réseau mieux-être de la Péninsule acadienne s’attire déjà d’importants éloges pour son impact sur la communauté.

Depuis sa fondation en février 2010, le Réseau mieux-être de la Péninsule acadienne a déjà présenté quatre journées mieux-être, qui ont attiré plus de 2200 personnes, deux journées thématiques (dans les piscines publiques) et des conférences, notamment.

Impressionnés par ces efforts, les responsables des Services de traitement des dépendances ont remis le prix de l’Étoile communautaire pour la région de la Péninsule acadienne au Réseau mieux-être.

Selon Anne Robichaud, travailleuse sociale aux Services de traitements des dépendances de la Péninsule acadienne, même si l’organisme n’œuvre pas spécifiquement dans le domaine, ses efforts pour promouvoir le mieux-être ont des impacts significatifs en matière de prévention des dépendances.

«Nous leur donnons ce prix pour leur collaboration dans la prévention des dépendances. Toutes les activités qu’ils organisent, ça fait de la sensibilisation dans ce sens.»

«Nous disons à nos clients qu’il est important de prendre soin de soi-même, et nous en voyons à ces activités», soutient Mme Robichaud, en ajoutant que puisque ces activités sont gratuites, les clients du centre sont plus enclins à y participer, ce qui contribue à leur rétablissement.

C’est la conseillère en mieux-être du Réseau mieux-être de la Péninsule acadienne, Rachel Robichaud, qui est allée récolter le prix, lundi, à Bathurst. La cérémonie s’est tenue dans le cadre de la Semaine de sensibilisation aux dépendances, en cours jusqu’au 19 novembre.

Pour cette dernière, c’est grâce à la communauté que ces efforts ont pu être récompensés.

«Ce prix va aux gens de la Péninsule acadienne qui participent en grand nombre à nos activités. Nous tenons à les remercier», de commenter Mme Robichaud, en omettant de mentionner que la qualité et le caractère accessible de ces activités comptent beaucoup dans cette participation.

Trois autres personnes ont reçu le prix Étoile communautaire 2011, dans chacune des autres régions du Nord (Chaleur, Restigouche et Madawska).