Gaz de schiste: trois partis du N.-B. demandent un moratoire

FREDERICTON – Trois partis politiques du Nouveau-Brunswick demandent d’une même voix un moratoire au développement de l’industrie du gaz de schiste en province.

Le Parti vert, le Nouveau Parti démocratique et l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick affirment dans une publication commune que les inquiétudes au niveau environnemental sont grandissantes.

Le chef du NPD, Dominic Cardy, soutient que les trois partis se sont entendus sur une interdiction conditionnelle couplée à une analyse des coûts et avantages de cette industrie.

Le chef de l’Alliance, Kris Austin, avoue que les trois partis ont différentes positions sur ce que le gouvernement devrait faire concernant le dossier du gaz de schiste. Il soutient par contre qu’ils veulent tous «mettre un frein» au développement de cette industrie au Nouveau-Brunswick.

M. Austin ajoute que le gouvernement conservateur de David Alward est «insouciamment poursuivi» par l’industrie.

Gretta Doucet, chef par intérim du Parti vert, soutient que la province devrait concentrer ses efforts à développer de l’énergie renouvelable plutôt que des combustibles fossiles.