Un budget sous le signe de l’austérité à Bathurst

BATHURST – Le budget 2012 de la municipalité de Bathurst sera sous le signe de l’austérité.

Les élus municipaux ont approuvé leur prochain budget, qui ne laisse pas de place à l’improvisation.

«Nous avons réduit des dépenses pour arriver à un budget équilibré, mais il est très serré. Nous ne pouvons pas nous permettre de financer quelque chose d’extraordinaire qui arriverait dans la municipalité, comme un crime majeur, des inondations ou encore un hiver avec beaucoup de neige. C’est un budget qui a été conçu pour une année normale», a expliqué André Doucet, le directeur général de la Ville de Bathurst.

«Pour compenser les augmentations salariales, nous fonctionnerons au minimum. Nous avons coupé dans tous les coins. Les différents départements se sont mis ensemble pour réduire les dépenses», a-t-il continué.

La taxe foncière demeure inchangée, soit 1,755 par 100 $ d’évaluation, mais le compte d’eau et d’égout va subir une légère augmentation.

«Le conseil municipal ne voulait pas augmenter l’impôt foncier, mais, par contre, nous n’avions pas le choix de hausser l’eau et les égouts. Pour une famille typique, ça va représenter une augmentation d’environ 50 $ par année. Il faut augmenter les taux pour générer assez de revenus», a dit M. Doucet.

Cette situation aura une incidence sur la municipalité voisine, Beresford, puisque c’est Bathurst qui la fournit en eau potable. Selon André Doucet, le compte d’eau de Beresford subira une hausse d’environ 10 %, soit entre 60 000 à 70 000 $.

Deux postes temporaires deviendront permanents à Bathurst: ceux d’adjoint au chef pompier et de technicien en informatique.
Le budget sera officiellement adopté lors de la prochaine réunion publique de Bathurst, le 19 décembre.