Domaine Dover: Dieppe ferme le robinet

DIEPPE – Les 163 familles du Domaine Dover Estates, à Dieppe, ne sont plus approvisionnées en eau par la municipalité. C’est ce qu’a confirmé le maire de Dieppe, Jean LeBlanc, mercredi matin, lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville.

«On reconnaît que c’est une action avec des conséquences, mais c’était la seule chose qu’on pouvait faire à ce point-ci», a assuré M. LeBlanc.

L’entreprise propriétaire du parc de maisons mobiles, Noron inc., ne s’est pas acquittée de ses factures d’eau et égout depuis septembre 2007, désirant plutôt fournir ses résidants en eau par sa propre source.

C’est d’ailleurs ce qu’a fait le président de l’entreprise, Normand Bérubé, lorsque Dieppe a mis à sec les familles du domaine, mercredi matin. Le propriétaire a branché ses résidants à son système d’approvisionnement privé.

«On est branché. Il n’y a plus de controverse», a déclaré à l’Acadie Nouvelle M. Bérubé, qui a transmis un avis de faire bouillir l’eau aux familles du parc.

Or, le ministère de l’Environnement n’a toujours pas donné son approbation à Noron inc. pour exploiter une source d’eau et l’entreprise n’en aurait pas fait la demande. C’est bien pourquoi les autorités, dont le ministère de la Santé, recommandent de faire bouillir l’eau avant de la consommer.

Ce n’est pas la première fois que la municipalité doit interrompre l’approvisionnement en eau d’un particulier ou d’un immeuble à logements. Il s’agit, par contre, d’une première fois qu’une telle décision affecte autant de résidants. C’est bien pourquoi la Ville a pris quatre ans avant de fermer le robinet.

«On est très conscient qu’il y a 163 familles qui ont besoin de leur approvisionnement en eau. On a essayé de prendre tous les moyens possibles en raison de l’envergure du problème. À la fin de la journée, il faut que la municipalité fasse respecter ses arrêtés», a affirmé le maire de Dieppe, Jean LeBlanc, lors du point de presse.

Bien que l’approvisionnement en eau soit interrompu, le service d’égout sanitaire ne le sera pas, et ce, même si les arrérages restent impayés. En fait, pour le moment, la municipalité ne compte pas prendre d’autres actions que des moyens légaux.
«Il n’y a pas d’autres actions de prévues actuellement. Le service est coupé. On maintient le fait que l’argent nous est dû. On va prendre toutes les méthodes légales pour s’assurer que nous serons payé pour les arrérages et les factures», a expliqué M. LeBlanc.

Advenant un incendie, les résidants du parc seront en sécurité. Même si les pompiers ne pourront utiliser les bornes-fontaines du parc de maisons mobiles, ils pourront intervenir à l’aide de camions-citernes, selon le maire.

«On ne peut pas se fier au système qui est en place au Domaine Dover. On n’est pas assuré qu’il se conforme aux normes. Le chef pompier et son équipe ont pris les mesures nécessaires et on est assuré que les résidants seront en sécurité en cas d’incendie», a avancé M. LeBlanc.

La somme totale que doit Noron inc. à la Ville de Dieppe n’est pas dévoilée, mais la municipalité avance qu’elle serait d’environ un demi-million de dollars.