Dame Nature ne fait pas de cadeaux aux patineurs

RICHIBOUCTOU – Le temps doux et la pluie de mercredi n’ont pas fait sourire les amateurs de patinoire extérieure.

Pendant que plusieurs personnes souhaitent que les températures douces se poursuivent, Nicholas Hébert, 11 ans, de Saint-Charles-de-Kent, attend impatiemment le temps glacial de la saison hivernale.

L’élève de l’école Soleil-Levant de Richibouctou a bien hâte de pouvoir sauter sur la glace dans sa localité.

«C’est un petit peu triste. Nous aimerions jouer au hockey, mais la glace n’est pas prête. Il a fait froid en décembre et je pensais qu’il y aurait de la glace pendant le congé des Fêtes. J’étais allé faire aiguiser mes patins», a raconté celui qui est en 5e année.

Contrairement à d’autres patinoires extérieures de la région, rien n’a encore bougé à Saint-Charles-de-Kent.

«Tous les ans, on se faisait prendre, car nous commencions trop tôt et nous perdions notre glace. Il fallait alors recommencer et nous ne voulions pas courir le risque cette année. Nous devrions avoir de la glace la semaine prochaine», a raconté le président du Conseil récréatif de Saint-Charles-de-Kent, George Daigle.

La plupart des infrastructures extérieures de la région ont déjà été glacées, mais évidemment, la journée de mercredi a grandement nui à la qualité de la glace.

C’est notamment le cas au Chapiteau Atlas à Richibouctou, qui était détrempé mercredi malgré la présence de ce toit énorme.
«Nous avions de la glace jusqu’à hier soir (mardi) et les gens en ont profité pleinement, a indiqué Edgar Johnson, employé municipal. S’il peut faire froid demain (jeudi), nous devrions avoir de la glace vendredi.»

À Saint-Antoine, la patinoire Fernand-Léger a été ouverte du 23 au 27 décembre.

Le président du bijou de ce village, Mario Belliveau, croit que les adeptes pourront recommencer à pratiquer leurs sports préférés samedi ou dimanche.

«Grâce à notre nouvelle surface de béton, ça va beaucoup plus vite. Auparavant, ça prenait de trois à quatre jours pour fabriquer de la glace», a expliqué le président.

À Saint-Ignace, le chaud cadeau de Dame Nature ne semble pas avoir dérangé les responsables.

«Ça fait environ deux semaines que nous avons de la glace. J’ai réussi à faire un bon fond. Je suis allé vérifier ce matin et il y avait encore deux pouces de glace. Il devrait faire froid le reste de la semaine», a dit Ghislain Daigle, membre du comité de la patinoire de Saint-Ignace.

Selon les prévisions météorologiques des prochains jours, le temps devrait se refroidir, ce qui devrait permettre aux créateurs de glace de reprendre leur boulot.

«Nous devons attendre le temps froid et il y a seulement un gars qui peut contrôler la température, et ce n’est pas moi!», a raconté Edgard Johnson en riant.