Les centres de ski du sud de la province attendent la neige

WATERFORD – Pendant que plusieurs personnes sont heureuses de ne pas avoir à pelleter leur cour, les responsables des centres de skis du sud du Nouveau-Brunswick attendent impatiemment les flocons blancs.
La température douce et la pluie de mercredi ont brisé le coeur des adeptes des sports de glisse.

Les montagnes Poley (Waterford) et Crabbe (Central Hainesville), qui connaissaient un bon début de campagne, n’ont pas ouvert leurs portes le 28 décembre.

Le temps glacial de retour au poste jeudi, ils ont immédiatement recommencé à fabriquer de la neige et quelques pistes étaient ouvertes aux deux endroits vendredi.

«C’est certain que c’est décevant, mais dans notre domaine, tu ne peux pas te décourager. Nous sommes au Nouveau-Brunswick et si tu n’aimes pas la température d’aujourd’hui, attends à demain! Il peut y avoir 20 degrés Celsius de différence», a lancé en riant le directeur général de Poley, Bill Anderson.

Les employés de Poley et de Crabbe aimeraient bien obtenir quelques jolies bordées de neige de Dame Nature.

«Il fait froid et nous pouvons fabriquer de la neige, mais nous attendons toujours une bonne tempête», a raconté le directeur général de Crabbe, Jason Crawford.

Le fait que les vacances scolaires, période cruciale pour ces entreprises, se terminent le 8 janvier donne espoir aux responsables.

«Les enfants seront encore à la maison pendant dix jours. Tout est possible, a dit celui qui dirige les opérations à Waterford. Nous avons besoin d’une bonne semaine de temps froid. Reste que certains sentiers ont besoin de neige naturelle. Il est tombé plus de neige naturelle en octobre qu’en décembre!»

Malgré le temps doux de mercredi, Crabbe connaît un excellent début de saison, en accueillant ses premiers skieurs le 10 décembre.

«Nous sommes situés à 404 mètres au-dessus du niveau de la mer et la température a été un peu plus constante ici. Nous avons moins connu de montagnes russes. Nous avons réussi à faire de la neige à partir du 1er décembre», a raconté Jason Crawford.

Wentworth
Situé à environ 130 kilomètres du Grand Moncton, le centre de ski Wentworth, en Nouvelle-Écosse, est aussi une destination de choix pour les adeptes du sud-est du N.-B.

«Nous aimerions revoir un hiver traditionnel», a commenté la directrice générale, Leslie Wilson.

Seulement 3 des 25 sentiers étaient accessibles vendredi.
En sol néo-écossais, les élèves retourneront en classe la semaine prochaine.

«L’an dernier, nous avons connu une bonne année malgré un lent départ (31 décembre)», a raconté Mme Wilson, qui demeure optimiste.
Ayant été le théâtre des Jeux du Canada en 2011, ce centre de ski possède un nouveau système de fabrication de neige.

«Nous avons maintenant besoin de temps froid», a conclu Mme Wilson.
Wentworth a connu un minimum d’environ –5 degrés Celsius vendredi.