Rogersville: où sera construit le nouvel édifice municipal?

ROGERSVILLE – Une semaine après l’incendie qui a ravagé l’édifice municipal de Rogersville, le 9 janvier, la vie a repris son cours normal. Pour la communauté, il est maintenant l’heure de penser à la reconstruction.

Une chose est sûre, il est encore tôt pour envisager très concrètement où va être reconstruit l’édifice municipal, composé avant l’incendie de la mairie, de la caserne des pompiers et du poste de police.

«Il faudra au moins un an!», prévoit ainsi Pierrette Robichaud, mairesse du village.

Si l’emplacement le plus naturel devait être le même que l’ancien, c’est-à-dire au 28 de la rue de l’École, la réalité est plus complexe.

«On ne sait toujours pas où l’on va reconstruire ce bâtiment. Depuis 1974, les normes ont évolué, explique Mme Robichaud. On a des réunions afin d’en prendre connaissance.»

Ainsi, la caserne des pompiers pourrait être construite à un autre emplacement dans la mesure où l’ancien serait trop petit par rapport aux normes actuelles. Cependant, rien n’est sûr pour le moment.

En ce qui concerne les assurances, les analyses sont en cours, mais Mme Robichaud se dit «plutôt confiante» en les chances de la Ville d’obtenir des réparations. Un rapport préliminaire a expliqué que le feu est accidentel et aurait pris naissance dans le plafond du bâtiment.

«L’origine est électrique», ajoute la mairesse. La communauté en saura plus lorsque le Bureau du commissaire des incendies rendra son rapport final, probablement dans les prochaines semaines.»

En attendant, les pompiers de Rogersville sont déjà tout à fait prêts à intervenir pour aider les citoyens en cas de besoin. Ils avaient trouvé refuge dans le garage d’une compagnie forestière, mais ils ont depuis déménagé dans une nouvelle bâtisse dans le Parc industriel du Village.

«C’est plus grand et cela nous permet de brancher nos camions pour qu’ils démarrent plus facilement malgré le froid», se félicite Marc Pitre, chef de la caserne.

Les effectifs de la GRC sont quant à eux toujours au sein du poste mobile qui leur avait été attribué dès le lendemain du drame. Les quatre membres du service policier devraient toutefois déménager très prochainement dans une des maisons dont la GRC a la propriété.

«On est en train de la rénover», précise Jeff Johnston, sergent du District 5.

Les habitants devraient être invités dans les prochaines semaines à prendre part à une réunion pour les informer de la suite des événements.