Trois Acadiens à l’Académie!

MONTRÉAL – Trois Acadiens ont été choisis par les juges pour entrer à l’Académie, soit Joannie Benoit, Jean-Marc Couture et Jason Guerrette. La quatrième candidate du N.-B., Kelly Blais, n’a pas eu la même chance.

Dès les premières minutes du variété de dimanche soir, les portes de Star Académie se sont ouvertes à l’Acadie. Joannie Benoit a en effet été la toute première candidate, garçons et filles confondus, à obtenir un siège dans l’autobus qui devait la conduire tout droit vers Frelighburg, immédiatement après le spectacle.

Visiblement interloquée et très émue, la jeune femme n’avait que peu de mots pour exprimer sa joie néanmoins bien visible. Dans sa vidéo biographique présentée après sa consécration, l’Acadienne a révélé qu’elle avait souffert d’un cancer du fémur (le même que Terry Fox, a-t-elle précisé), forçant l’amputation d’une de ses jambes, il y a quelques années. Une confidence qui a impressionné l’animatrice du variété, Julie Snyder.

«Joannie, je suis jalouse! Je suis jalouse de ton talent, mais surtout, je voudrais avoir le un millième de ton courage!», a mentionné Julie Snyder sous un tonnerre d’applaudissements.
Il a fallu le temps d’un hommage – bien senti et fort bien réussi – à Gilles Vigneault pour que Joannie Benoit soit rejointe par deux autres compatriotes, Jean-Marc Couture et Jason Guerrette, qui ont également obtenu leur billet pour l’Académie dimanche soir.

Le premier, âgé de 21 ans et originaire de Val-D’Amour, en était à sa troisième audition à Star Académie. Le jeune homme avait effectivement tenté sa chance en 2002 alors qu’il n’avait que 12 ans, puis en 2009. Les juges de Star Académie ont souligné qu’il avait la voix «en feu», ce qui était amplement suffisant pour lui mériter son passeport pour Frelighburg.

Le second, âgé de 23 ans et originaire de Sainte-Anne-de-Madawaska, a séduit les juges pour son côté «bloc de glace» au coeur tendre, en plus de son talent indéniable. Le jeune homme avait d’ailleurs pris une gageure avec le juge et professeur Patrick Huard, voulant que s’il était choisi dimanche soir, il allait troquer son désormais traditionnel chapeau pour la casquette de Rogatien, personnage télévisuel bien connu de l’humoriste.

Aussitôt dit, aussitôt fait, dimanche soir, alors que l’échange s’est fait sous l’hilarité générale.

L’autre Acadienne, Kelly Blais, âgée de 20 ans et originaire de Paquetville, n’a toutefois pas connu le même sort que ses trois autres compatriotes. Après avoir été écartée des six premiers choix des juges, le public lui a également préféré une autre candidate, Mélissa Bédard, de Québec.

Les autres candidats à compléter le tableau des 14 candidats sont Andrée-Anne Leclerc, Carolane Gagnon-Lafond, Andréanne A. Malette, Sophie Pelletier, Sarah-May Vézeau, Francis Lachance, Bryan Audet, Simon Morin, Mike Lee et Olivier Dion (ce dernier ayant obtenu la faveur du public à la toute fin du gala).

En somme, on peut dire mission accomplie pour le premier variété de Star Académie, qui en plus de nous avoir révélé l’identité des 14 nouveaux Académiciens, a rempli sa promesse de démarrer la nouvelle saison en force et en surprises.

Outre le dévoilement des 14 heureux élus, l’autre moment fort de la soirée fut sans conteste l’hommage rendu à Gilles Vigneault, chansonnier parmi les grands, que Julie Snyder a qualifié de «phare» qui continue d’éclairer le Québec et qui, malgré ses 83 ans, se tient toujours «droit et fier comme un chêne».

Céline Dion (en duplex), Michel Rivard, Jean-Pierre Ferland, Ginette Reno, Paul Piché, Gregory Charles, Patrick Huard ainsi que le directeur de l’Académie, René Angélil, se sont succédé sur scène en compagnie des 20 finalistes pour interpréter quelques-unes des plus grandes chansons du célèbre poète.

«Une soirée comme ce soir, c’est comme recevoir un paquet de médailles qu’on n’a pas besoin de porter à l’extérieur, mais qu’on peut porter à l’intérieur de soi», a exprimé le chansonnier après une longue ovation.

En outre, le directeur de l’Académie, René Angélil, a servi un léger avertissement aux nouveaux Académiciens: celui ou celle qui aspire à se rendre en finale devra chanter en français.

«Nos expériences du passé nous ont démontré qu’il est très difficile de gagner en ne chantant qu’en anglais. Chanter en français, c’est un aspect très important dont nous voulons faire la promotion encore davantage cette année à l’Académie», a signalé M. Angélil, tout en félicitant les 14 élus et en mentionnant aux autres que rien n’était perdu pour eux.

Les nouveaux Académiciens ont également dévoilé la chanson-thème du 5e Star Académie, intitulée Toi et moi et composée par le Français Grégoire, qui l’a d’ailleurs entonnée en direct dimanche soir avec les 14 heureux élus.