La petite Cloey retournera en Chine pour améliorer sa vision

MONCTON – Enchantés par la progression de l’état de santé de leur fille, Karine Brideau et Nicholas Carrasquillo retourneront en Chine avec Cloey cet été pour une seconde série de traitements pour améliorer sa vision.

Cloey Carrasquillo et ses parents ont passé 38 jours à l’autre bout du monde le printemps dernier pour que la fillette de trois ans puisse y recevoir plusieurs injections de cellules souches censées lui permettre de recouvrer la vue.

L’intervention d’avant-garde qui n’est pas offerte au Canada est le seul traitement connu pour renverser les effets de la dysplasie septo-optique, une insuffisance du nerf optique qui rend aveugles ceux qui en sont atteints.

Aux prises depuis sa naissance avec cette maladie que l’on nomme aussi le syndrome de Morsier, Cloey n’avait jamais vu la lumière du jour avant ce voyage médical à Qingdao en Chine.

Devant les progrès accomplis par leur fille depuis ces traitements dont les effets n’étaient pourtant pas garantis, Karine et Nicholas ont décidé d’y aller pour une nouvelle ronde d’injections en juin.

«Les médecins spécialistes (au Canada) nous ont confirmé que Cloey n’était plus dans le noir. Ses nerfs optiques sont encore petits, mais ils sont maintenant roses. Ça veut dire qu’il y a un message qui passe et qu’il y a quelque chose qui travaille. Il y a donc encore de l’espoir», s’est réjouie la mère de Cloey.

«Ses pupilles se sont mises à se dilater. Ça ne faisait pas ça du tout avant. C’est un gros changement», ajoute-t-elle.
Celle qui célèbrera son 4e anniversaire dans un mois se déplace aussi d’un pas plus assuré, semblant pouvoir reconnaitre les obstacles autour d’elle.

«Il va falloir attendre qu’elle puisse plus communiquer avec nous pour savoir ce qu’elle voit, mais les médecins nous ont dit qu’elle voyait quelque chose», précise Karine Brideau.

Le deuxième séjour chinois de la famille de Moncton sera définitivement plus court que le premier. Ayant déjà passé au travers d’une batterie de tests qui n’auront pas à être refaits, Cloey pourra recevoir toutes ses injections de cellules souches en 18 jours.

Parce que l’assurance maladie ne couvre pas ces traitements à l’étranger, les Carrasquillo vont solliciter à nouveau au cours des prochains mois la générosité des communautés de la Péninsule acadienne d’où Mme Brideau est originaire et du sud-est où ils habitent. Un souper spaghetti devrait avoir lieu dans chacune des deux régions en mars.

La marraine de Cloey entend elle aussi faire sa part pour sa filleule. Tanya Brideau, l’interprète de Jeanne Lanteigne dans le théâtre-musical Louis-Mailloux est à organiser un spectacle à Tracadie-Sheila avec Matthieu Girard qui campait à ses côtés le personnage de Tit-Œil.