Procès en mai pour Busque et Aucoin

CAMPBELLTON – Kevin Busque et Raymond Aucoin, accusés de possession de stupéfiant dans le but d’en faire le trafic et de bris d’engagement, étaient de retour en Cour provinciale à Campbellton, lundi matin.

Ils ont plaidé non coupables aux accusations portées contre eux. La date de leur procès a été fixée aux 15 et 16 mai.

Entre-temps, les deux hommes ont été remis en liberté, non sans devoir toutefois devoir se plier à des conditions strictes. Assignés à domicile, ils ne pourront ainsi quitter leur résidence que pour une période de deux heures par semaine.

En plus des conditions habituelles, ils ne pourront avoir en leur possession toute forme de matériel électronique (cellulaire, ordinateur, etc.) et ne devront pas entrer en contact avec quiconque ayant des antécédents de possession ou de trafic de stupéfiant. Pour avoir accès à cette liberté conditionnelle, une caution de 10 000 $ a d’ailleurs été exigée à M. Aucoin.

Les accusations découlent d’une perquisition – la deuxième en six semaines – survenue à leur résidence le 4 janvier. Au total, lors des deux perquisitions, la police a saisi environ quatre livres de marijuana, plus de 200 comprimés de médicaments sur ordonnance, trois motoneiges et une somme de 13 000 $.