Jason Guerrette est en danger

SAINTE-ANNE – Les prochains jours seront dédiés à Star Académie pour la famille de Jason Guerrette, puisque ce dernier a été mis en danger dès la première occasion, mardi soir.

Sa mère Aurore Guerrette s’attendait à ce qu’il soit soumis au ballottage puisque l’information avait circulé sur le site web de Star Académie dans les heures précédant la quotidienne de mardi soir.

Une personne-ressource lui avait toutefois dit que rien n’était officiel tant que le tout n’était pas confirmé durant l’émission télévisée.

L’un des professeurs, Gregory Charles, n’a pas semblé apprécier la performance de l’académicien de Sainte-Anne-de-Madawaska lors de sa première évaluation.

Jason Guerrette s’est installé au piano pour interpréter le classique American Trilogy. La vedette québécoise lui a reproché son manque de sérieux en lui disant qu’il devrait chanter, ce qu’il semble faire de mieux, au lieu de s’accompagner avec un instrument.

À la fin de l’émission, Jason Guerrette a reconnu que Star Académie était avant tout une compétition et qu’il devra alors se démarquer pour être sauvé par le public lors du gala de dimanche soir.

Rivée à son téléviseur dans le domicile familial, sa mère ne semblait pas s’en faire pour autant de la situation.

«Je ne suis pas inquiète. Il ne faut pas oublier que le piano est l’instrument de Gregory. Jason a probablement voulu montrer un autre côté de son bagage musical et ça n’a pas passé. Les candidats vont probablement tous être mis en danger à un moment donné durant l’aventure, aussi bien que ce soit dès le départ», a-t-elle commenté lorsque jointe par l’Acadie Nouvelle quelques instants après la diffusion de la quotidienne.

Elle a laissé entendre que dès mercredi matin, elle allait amorcer le travail pour s’assurer que son fils obtienne l’appui du public lors du gala de dimanche soir. De nombreux intervenants régionaux et provinciaux lui ont offert leur aide si jamais Jason était soumis au ballottage.

Depuis dimanche dernier, elle a entrepris des contacts avec les services téléphoniques de Rogers puisqu’il est impossible de participer au vote en étant abonné de cette compagnie, a-t-elle précisé.

«Les lignes 1 900 n’existent plus au Nouveau-Brunswick avec Rogers. On doit me rappeler à ce sujet», a-t-elle expliqué en ajoutant qu’il était possible de le faire en étant abonné aux services de Bell Aliant.

Comme les frais sont plus élevés pour voter via Internet et que cela nécessite une carte de crédit, elle a dit espérer que la compagnie Rogers pourra faire quelque chose pour remédier à la situation.