Clifton: la thèse du meurtre suivi d’un suicide est confirmée

CLIFTON – La GRC confirme la thèse du meurtre suivi par un suicide, dans les régions de Clifton et de Bathurst lundi.

Le corps de Tanya Couture, âgée de 38 ans, a été trouvé sans vie à son domicile de Clifton, une petite localité située entre Bathurst et Grande-Anse. Elle a été tuée par Jason Scott, 27 ans, qui s’est enlevé la vie.

Lundi matin, la Sûreté municipale de Bathurst a été appelée sur les lieux d’un appartement de Bathurst par la locataire, alors que celui, qui était surnommé Jay, venait de se suicider. Il aurait utilisé une arme à feu.

Découvrant des éléments sur la scène qui démontraient que Jason Scott entretenait une relation avec Tanya Couture, la GRC, qui a été dépêchée à la résidence de celle-ci, a fait la macabre découverte.

La victime et son meurtrier ne se connaissaient que depuis tout récemment. Sur sa page Facebook, Tanya Couture ne l’avait ajouté comme ami que quelques jours avant sa mort et avait mis dans son statut la veille de la découverte de son corps qu’elle était en relation avec Jay Scott. La police n’a pas pu déterminer le mobile du crime.

Des autopsies ont été effectuées sur les deux corps, mais à la demande de la famille, la GRC ne divulgue que très peu de détails dans cette affaire.

D’anciens collègues sous le choc

Les ex-collègues de Tanya Couture sont avares de commentaires.

Avant son décès, en début de semaine, Tanya Couture occupait le poste de gérante à la boutique Bell du boulevard Saint-Pierre à Caraquet.

Rencontrés sur place, des employés qui ont travaillé sous sa direction ne se sont pas montrés en mesure de commenter, à savoir comment son décès les a affectés, puisque le drame est encore trop chaud dans leur mémoire.

C’est du moins ce que nous a partagé un employé, en précisant ne pas être à l’aise de se prononcer sur le sujet avant d’être au moins certain des circonstances de son décès.

Tanya Couture a été gérante de la boutique, à partir de l’été 2011 jusqu’à son décès.

(Avec la collaboration du journalistes Jean-Mari Pître)