Drogue: une femme du Nord-Ouest arrêtée au Maine

BANGOR, Maine – Une femme âgée de 24 ans de Perth-Andover est accusée d’avoir tenté d’introduire des centaines de comprimés de méthamphétamine aux États-Unis.

La Néo-Brunswickoise Patricia Smith a été arrêtée vendredi au poste frontalier de Bridgewater, près de Centreville, en compagnie d’un Américain âgé de 20 ans, Caleb Jewett.

Les deux suspects sont pour l’instant détenus aux États-Unis sans possibilité de remise en liberté sous caution. Ils devraient comparaître la semaine prochaine.

Selon les autorités américaines, un chien renifleur appelé Dorsta aurait découvert 786 comprimés de méthamphétamine cachés dans une des portes arrière du véhicule du couple.

Selon le Bangor Daily News, les agents douaniers ont ordonné une inspection plus poussée du véhicule après avoir eu vent que le couple pourrait transporter de la drogue.

Selon des documents juridiques obtenus par le quotidien du Maine, Jewett aurait avoué que les comprimés lui appartenaient, qu’il les aurait payés 3 $ chacun et qu’il les aurait achetés au Canada par l’entremise de Patricia Smith.

Les deux suspects sont passibles d’une peine d’emprisonnement de 40 ans et d’une amende de 5 millions $. La Néo-Brunswickoise pourrait aussi être interdite de séjour aux États-Unis.

La méthamphétamine – ou crystal meth – est une drogue synthétique provoquant une importante dépendance (dès les premières consommations, selon certaines études). Elle procure une euphorie pouvant durer jusqu’à 24 heures.

(Avec des extraits de la Canadian Press)