Centre d’appels: 51 emplois à Bathurst

 

BATHURST – Comme avec le centre d’appels Aditya Birla Minacs récemment, le gouvernement provincial a donné un coup de pouce financier à un autre centre de service à la clientèle à Bathurst, Thing5, anciennement Virtual Agent Services (VAS).

Le premier ministre David Alward était à Bathurst jeudi après-midi pour cette annonce, accompagné de son vice-premier ministre, Paul Robichaud, et du vice-président de la compagnie, Robert Campbell.

Ce centre d’appels qui a ouvert ses portes en mars 2011 compte 51 employés. Fredericton y a investi 275 000 $ en rabais de salaire et 77 000 $ pour rénover ses locaux.

Même si VAS a fermé certains de ses centres d’appels au cours des derniers mois, notamment à Saint-Louis-de-Kent à la fin de janvier, David Alward est persuadé qu’il s’agit d’un bon investissement de son gouvernement vu que l’entreprise a fait ses preuves au Nouveau-Brunswick depuis 1999.

«C’est une compagnie importante qui a respecté ses exigences dans le passé. Elle a plus de 700 personnes qui y travaillent au Nouveau-Brunswick. Et le rabais sur les salaires est accordé une fois que l’emploi a été créé. C’est un secteur important et j’ai beaucoup confiance dans les possibilités pour l’avenir. Dans les deux dernières années, ce secteur a augmenté de 13 % (dans la province). Nous avons annoncé six secteurs pour investir dans l’avenir et celui de l’information, des communications et des technologies est stratégique», a dit le premier ministre.

Récemment, le gouvernement Alward a procédé à une annonce de ce genre pour le centre d’appels Aditya Birla Minacs, au centre-ville de Bathurst, en lui accordant 1,5 million $.

Et bien que cinq centres d’appels aient fermé leurs portes à Bathurst en l’espace de quelques années, pour Thing5, les besoins de sa clientèle correspondent bien à la main-d’œuvre disponible dans la région.

«Bathurst a une bonne superficie, une main-d’oeuvre qualifiée, une longue histoire de dur labeur. J’ai confiance dans la région», indique Robert Campbell, le vice-président de l’entreprise.

À travers le pays, l’entreprise Thing5 offre ses services dans les secteurs de l’hôtellerie, des finances, des secteurs publics, de la vente au détail, des assurances, de la logistique, des transports et des soins de santé. Elle compte 15 centres au Nouveau-Brunswick.