Des encouragements pour Joannie!

FRELIGHSBURG – «Bonjour et bienvenue aux Auditions de Staaaar Académie!» Mais qui est donc ce toubib qui nous réveille tôt ce matin, semblent se demander les académiciens. Puis, une fois les deux yeux ouverts, une agréable surprise: Guy Jodoin, le «grand frère» de service lors des premières auditions de l’automne, s’est pointé à l’Académie.

Ils étaient 50 lorsque les futurs académiciens ont rencontré l’animateur des Auditions pour la première fois. Quatorze d’entre eux sont montés dans l’autobus de Star Académie et ils ne sont aujourd’hui plus que neuf. Guy Jodoin mentionne aux académiciens restants durant le déjeuner qu’il se souvient de tout le monde et qu’il garde de chacun un excellent souvenir. Les académiciens attablés lui rendent la pareille, mentionnant notamment à quel point l’animateur les a mis à l’aise dès le départ, eux qui vivaient sans l’ombre d’un doute l’un des moments les plus fébriles de leur vie.

Histoire de rigoler un peu et de décoller la discussion, Guy Jodoin y va de quelques faits divers dont les académiciens ne sont pas au courant, étant séquestrés depuis déjà plusieurs semaines: «Première nouvelle, le Canadien est 15e! Deuxième nouvelle: le prix de l’essence va augmenter à 1,50 $ d’ici cet été!» Les annonces font rire jaune, mais ont néanmoins le mérite de susciter d’autres blagues et de transformer le déjeuner normalement tranquille en véritables retrouvailles.

Guy Jodoin poursuit la conversation en affirmant qu’il a suivi les traces de ses petits frères et petites soeurs adoptives depuis les débuts de l’aventure. Quelques confidences surgissent, mais aussi quelques conseils de la part de l’aîné, notamment envers Joannie.

«Joannie, ouvre-toi! Mike aussi! Les autres vont vous faire de la place», affirme Guy Jodoin avec insistance.

«C’est vrai que je suis un peu timide», avoue la jeune Acadienne.

Juste avant, Jason et Andrée-Anne L. décollaient pour la Grosse Pomme en compagnie de Gregory Charles. Arrivés en voiture sur le tarmac de l’aéroport, les deux académiciens avaient peine à contenir leur excitation. L’animateur de la Quotidienne, Jean-Philippe Dion, a annoncé que les téléspectateurs allaient connaître la suite de leur aventure dans l’émission du lendemain.

Les autres académiciens demeurés à Frelighsburg se sont quand même permis de rêver un peu, avec la visite de Stéphane Rousseau. L’humoriste est venu leur parler des réalités du marché européen, ses réalités, ses coups de gueule et ses différences d’avec le marché québécois. La discussion a semblé plaire et certains académiciens, qui avaient quelques étoiles de plus dans les yeux en échangeant avec le sympathique québécois qui – chose surprenante – roule sa bosse depuis 30 ans déjà.

En l’absence de Gregory, les académiciens ont eu droit à une remplaçante hors pair en la personne de Marie-Denise Pelletier. La grande chanteuse qui elle aussi mène une carrière couronnée de succès depuis de nombreuses années est arrivée avec une valise pleine d’exercices de respiration et de vocalises.

«La respiration en chant, c’est 75 % de la job», a signalé la professeure suppléante avant de leur faire pratiquer quelques techniques. Après quoi toute la bande s’est rassemblée autour du piano pour interpréter quelques pièces qui ont jalonné la fructueuse carrière de l’interprète aux cheveux de feu.