Dieppe: le cinéma Empire Theatres est méconnaissable

DIEPPE – Après des travaux d’agrandissement entamés à l’été 2011, le cinéma Empire Theatres de Dieppe est maintenant ouvert et projette des films dans ses huit salles, dont trois productions francophones.

Le cinéma est méconnaissable et complètement indépendant du Palais Crystal. La plus petite salle de l’établissement peut accueillir 131 cinéphiles, alors que la plus grande peut en recevoir 267.

Une première au Grand Moncton, l’expérience Empire Extra offre aux amateurs du septième art un son de qualité supérieure, un écran courbé gigantesque et l’avantage de pouvoir réserver son siège de la maison, comme on peut le faire pour un concert.

«L’empire Extra est le must quand on parle de salle. Le son est très clair et très bon. Le simple fait que les sièges peuvent être réservés dans la salle, c’est un gros plus. Les gens n’ont pas besoin de venir une heure avant pour s’assurer d’avoir une bonne place», souligne la gérante adjointe du cinéma nouvellement rénové, Monique Paulin.

Actuellement à l’affiche, en français, le film d’animation pour enfants réalisé par Éric Bergeron et mettant en vedette Vanessa Paradis, Un Monstre à Paris, et la production québécoise finaliste pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, Monsieur Lazhar.

Les cinéphiles peuvent également voir la production française L’Artiste, un film muet ayant remporté l’Oscar du meilleur long-métrage et l’Oscar du meilleur acteur, pour la performance de Jean Dujardin.

Continuer de projeter des films en français, c’est le but du cinéma Empire à Dieppe. Pour l’instant, l’équipe de gestion tentera de présenter un nouveau film en français par semaine.

«On va travailler fort pour y arriver et collaborer avec les compagnies de distribution. Certaines compagnies sont plus faciles d’approche que d’autres, mais nous sommes toujours ouverts aux suggestions de films que les gens veulent voir dans la région», explique Mme Paulin, ajoutant que tout ce que son équipe peut faire est de demander un film en particulier.

La gérante adjointe affirme toutefois que les cinéphiles francophones doivent être au rendez-vous pour s’assurer que des films dans la langue de Molière sont toujours présentés au cinéma de Dieppe.

«Il faut voir que les gens sont intéressés. Il faut vraiment voir que les gens viennent dans nos salles. Plutôt que d’avoir cinq personnes une soirée, il faudrait en voir de 30 à 50 par soir», avance Mme Paulin.

Une première canadienne

Le Empire Theatres de Dieppe teste également un nouveau concept au Canada. Plutôt que d’acheter leurs billets au comptoir, les clients devront les acheter en ligne ou sur place en utilisant un guichet automatisé. Il leur est aussi possible de passer par la traditionnelle billetterie.

Pour grignoter en regardant le film de son choix, les spectateurs devront se rendre à un genre de cafétéria où ils pourront se servir eux-mêmes et ensuite payer à la caisse. En plus du maïs soufflé, il est possible de s’y procurer de la pizza et d’autres repas chauds. Des choix plus santé sont également offerts.

Selon Mme Paulin, si ce système fonctionne bien, il pourrait être adopté à plus grande échelle au Canada par les cinémas Empire Theatres.