Médias acadiens: une entente «historique»

DIEPPE – Les deux plus importants médias acadiens du Nouveau-Brunswick marchent maintenant main dans la main.

L’Association des radios communautaires acadiennes du Nou-veau-Brunswick (ARCANB) et le groupe Acadie Média ont annoncé un partenariat évalué à 

500 000 $ vendredi avant-midi au Centre des arts et de la culture de Dieppe.

Cette entente, soit un échange de publicité, augmentera la visibilité de ces deux partenaires dans les communautés francophones de la province.

«De consolider deux forces médiatiques, c’est une visibilité sans pareil. Nous aurons maintenant une meilleure visibilité imprimée et sur le web. En s’associant, les médias francophones sont gagnants», a fièrement dit le président de l’ARCANB, Paul Demers.

L’ARCANB compte 10 stations de radio qui se retrouvent un peu partout sur le territoire francophone de la province.

«Nous allons ainsi rejoindre d’autres lecteurs, ce qui fait partie de notre stratégie. C’est un peu naturel d’aller chercher les lecteurs partout où ils sont au Nouveau-Brunswick, car nous sommes déjà présents. Nous aurons une meilleure visibilité et un meilleur rayonnement», a commenté l’éditeur-directeur général du groupe Acadie Média, Francis Sonier. 

La nouvelle a également réjoui les dirigeants des différentes radios communautaires.

«Financièrement, nous n’au-rions pas les moyens de nous payer cela. C’est certain que ça nous donne une visibilité et c’est certain que ça ne peut pas être nuisible», a fait savoir Lucille Thériault, directrice générale et animatrice à la radio CFJU (Saint-Quentin).

Ce partenariat «gagnant-gagnant» en est à sa deuxième année. En 2011, les deux parties s’étaient associées sur une base expérimentale. Les résultats étant un succès, les deux partenaires ont par la suite conclu une entente.