L’éducation postsecondaire a une nouvelle image à Edmundston

EDMUNDSTON – Afin d’accroître la mise en valeur de leur projet de cohabitation, les deux établissements d’éducation postsecondaire du Nord-Ouest adoptent l’image de marque «Édupôle Edmundston: nous formons l’avenir!».

Les établissements collégial et universitaire d’Edmundston espèrent ainsi mettre en valeur leur potentiel et leur rayonnement. Cette image de marque distinctive est appuyée par un slogan qui, selon eux, illustre leur détermination à vouloir occuper une place de choix dans la formation en éducation, recherche et développement à travers la Francophonie.

«C’est une démarche historique pour le Nord-Ouest. C’est le résultat de plusieurs années de réflexion et de mobilisation communes en faveur d’une plus grande reconnaissance et d’un meilleur positionnement de nos institutions. Notre ambition est de projeter la région vers de nouveaux sommets», a dit le vice-recteur de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), Paul Albert.

Depuis 2006, la Table de concertation sur l’éducation postsecondaire au nord-ouest du Nouveau-Brunswick travaille à favoriser l’avenir des maisons d’enseignement de son territoire. Une soixantaine d’organisations éducatives, sociales, économiques et politiques en font partie.

Son lobbying a rapporté des dividendes puisqu’elle a réussi à convaincre le gouvernement d’emboîter le pas au concept de cohabitation par la construction du nouveau Collège communautaire du Nouveau-Brunswick – Campus d’Edmundston comme voisin de l’UMCE.

Les deux entités sont rattachées par un lien physique. Ces espaces communs favorisent un rapprochement au niveau académique et social.

Leur présence a contribué à la création de ce pôle éducatif à l’entrée de la ville d’Edmundston. Les deux établissements sont fréquentés par plus de 1000 étudiants et 200 professeurs et professionnels. Ils sont situés tout juste à côté de la polyvalente la Cité des Jeunes A.-M.-Sormany, qui accueille aussi près de 1000 élèves et une centaine d’enseignants et membres du personnel.

Édupôle Edmundston se veut une image de marque qui ne se limitera pas uniquement à la vision éducative, mais aussi à ses composantes sportive, culturelle, économique et technologique.

La directrice intérimaire du CCNB – Campus d’Edmundston, Lise Ouellette, soutient qu’elle représente un tremplin pour les deux établissements et que d’autres étapes suivront.

«Elle ne se substitue pas à leurs caractéristiques individuelles ou leur rôle respectif. Elle vient plutôt renforcer tout le contexte de ce projet éducatif de formation continue et élargie. Cela nous mènera par la suite à l’adoption d’axes d’intervention concrets, au développement d’un plan d’action et de programmes uniques», a souligné Mme Ouellette.

Selon le directeur du District scolaire 3, Bertrand Beaulieu, le dicton «L’union fait la force» prend tout son sens dans cette initiative. «La concertation et la mobilisation en éducation sont de puissants leviers de développement qui profitent à tous», a-t-il fait remarquer.