AMCE: la troisième fois aura été la bonne pour George Belliveau

MONCTON – George Belliveau et Blou sont repartis du gala, dimanche soir, chacun avec un trophée de l’Association de la musique de la côte Est (AMCE). L’événement a permis aussi de rendre hommage à Roch Voisine qui a reçu le prix d’excellence du Directeur de l’année.

Le traditionnel gala de remise de prix, présenté au Casino NB à Moncton, a clôturé les cinq jours d’activités de la Semaine de la musique de la côte Est. La salle était presque pleine. Au total, 12 prix ont été remis au gala qui a célébré la musique de l’Atlantique. L’AMCE a préféré George Belliveau au groupe Tradition, de Saint-Jean, et à Luc Tardif, de la Nouvelle-Écosse, aussi finalistes dans la catégorie francophone.

Le chanteur country du sud-est du Nouveau-Brunswick, nommé dans deux catégories, a été couronné du trophée de l’AMCE pour le Meilleur album francophone, pour son disque Whisky amer. Ce troisième opus de George Belliveau déjà récompensé six fois par Musique NB en 2011, a été très bien reçu par la critique et le public.

«C’est un album que j’aime beaucoup et nous avons travaillé très fort pour réaliser ce disque. Ce prix-là me fait du bien. C’est ma troisième nomination au Gala de l’AMCE, mais mon premier prix», a déclaré George Belliveau, en recevant la prestigieuse statuette, clôturant ainsi en beauté la fin de semaine. Le chanteur estime que les prix encouragent à poursuivre l’écriture.

«On se dit qu’on est sur la bonne voie», a mentionné l’auteur-compositeur-interprète qui a été le premier francophone à recevoir un prix.

Si peu d’artistes francophones étaient en nomination au Gala de l’AMCE, il reste que la francophonie s’est fait entendre tout au long de ces cinq jours d’activités, a soutenu George Belliveau.

C’est Marc Chouinard, qui oeuvre au sein de l’AMCE depuis 17 ans, qui a remis le prix d’excellence à Roch Voisine. Un honneur exceptionnel parce qu’il n’est pas décerné chaque année.

L’artiste natif de Saint-Basile au Madawaska, qui a vendu plus de 11 millions d’albums en 25 ans, connaît une carrière fertile, tant en français qu’en anglais. Le porte-parole du Congrès mondial acadien 2014 était visiblement très ému de recevoir ce prix qui s’ajoute à la longue liste de ses récompenses.

«Je n’étais pas préparé à ça et je veux vraiment remercier l’AMCE pour ce prix. Je suis et je serai toujours un gars du Nouveau-Brunswick. Les grandes premières, pour moi, arrivent souvent au Nouveau-Brunswick», a souligné celui qui a parcouru la planète avec sa musique et qui a terminé la soirée en chantant Sundown.

Consacré Artiste de l’année par le public, Blou était sans voix, en remportant son prix. L’artiste de la Nouvelle-Écosse était le seul francophone en lice dans cette catégorie aux côtés de 11 finalistes.

«Ça prouve que chanter en français peut t’amener aussi loin que de chanter en anglais», a affirmé Blou qui a tenu à remercier tous ses admirateurs. «C’est un grand bonheur, j’en tremble. C’est comme si je montais pour la première fois sur scène», a-t-il poursuivi.

Animé par Roch Voisine, le gala a mis en vedette une quinzaine de musiciens et de groupes, dont les artistes acadiens Joseph Edgar, Lisa LeBlanc et le jeune chanteur anglophone Andy Brown, une des très belles découvertes de la fin de semaine. Ces trois artistes aux univers singuliers ont offert une prestation lumineuse, pleine d’énergie.

Matt Andersen, Hey Rosetta!, David Myles, Keith Mullins et Scott MacMillan ont chacun remporté deux prix. Trente-six récompenses ont été décernées pendant la Semaine de la musique de la côte Est.