Un édifice de 39 M $ acheté par le gouvernement est inoccupé

FREDERICTON – Un édifice acheté par le gouvernement conservateur à la fin de l’exercice financier 2010-2011 continue de soulever des questions de la part de l’opposition. La construction du bâtiment a été complétée il y a plusieurs mois, mais il demeure inoccupé. 

L’immeuble de bureaux, connu sous le nom de Place Chancery, a été construit par la Ville de Fredericton, et le gouvernement libéral de Shawn Graham prévoyait y louer des espaces.

Lors de l’annonce du projet, en 2007, le premier ministre Shawn Graham avait alors indiqué que le gouvernement provincial louerait l’ensemble des 13 500 mètres carrés de l’édifice de six étages pour une somme estimée entre 4,5 millions $ et 5millions $.

À ce moment, on prévoyait que l’édifice serait prêt à être occupé en 2010.

Après son arrivée au pouvoir, le gouvernement de David Alward s’est porté acquéreur de l’édifice au coût de 39 millions $.

Des rumeurs voulant que l’édifice soit prêt dès le printemps 2011 ont été suivies par d’autres rumeurs fixant son ouverture à l’automne 2011.

Nous sommes au printemps 2012, et l’édifice attend toujours ses premiers occupants.

Selon le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Claude Williams, il faut laisser les étapes suivre leur cours.

Pour résumer ses propos, disons que M. Williams attend les résultats du processus de renouvellement du gouvernement afin de savoir qui aménagera dans les locaux de la Place Chancery.

«Quand nous sommes arrivés au gouvernement, nous avons entrepris un processus de renouvellement. Nous savions qu’il allait y avoir des changements, et ce que nous avons fait, ça a été d’attendre pour voir ce qui ressortirait de cet exercice pour chaque ministère avant d’attribuer les espaces disponibles dans le nouvel édifice», a indiqué le ministre.

En d’autres termes, cela veut dire que, s’il y a un département d’un ministère qui peut s’inscrire dans le plan global d’aménagement de Place Chancery, on lui accordera de l’espace. 

Mais avant d’en arriver là, il faut savoir ce dont chaque ministère aura besoin.

Ensuite, il se peut qu’avec les 15 300 mètres carrés de la Place Chancery et les 23 226 mètres carrés de l’Édifice du Centenaire, le gouvernement soit en mesure d’accueillir un nombre plus élevé de ministères.

En ce moment, certains ministères dont les bureaux sont à Fredericton doivent louer les espaces qu’ils occupent.

Mais l’opposition libérale tente de savoir si les contrats relatifs à l’aménagement intérieur ont été alloués et exige des réponses pour expliquer les retards accumulés.

Mais le ministre Claude Williams a indiqué que le plan de renouvellement du gouvernement doit suivre son cours afin de savoir comment l’espace de la Place Chancery sera utilisé de la façon la plus efficace possible.