Un manque à gagner de plus de 100 000 $ à Sainte-Marie-Saint-Raphaël

SAINTE-MARIE-SAINT-RAPHAËL – Le Village de Sainte-Marie-Saint-Raphaël fait l’objet d’une enquête par le ministère des Gouvernements locaux en raison d’un important manque à gagner.

Un manque à gagner allant de 100 000 $ à 200 000 $ a été signalé dans les chiffres de la municipalité. Un enquêteur du ministère des Gouvernements locaux a été chargé de vérifier les comptes, nous a confirmé le maire sortant, Henri-Pierre Duguay, lundi matin.

Ce dernier ne peut donner de détails sur le réel montant du déficit ni sur ce qui l’aurait entraîné, nous a-t-il affirmé, en disant vouloir attendre de vérifier les faits avec la vérificatrice du ministère, qui enquête sur le cas.

Quant aux mesures à venir pour combler ce manque à gagner, le maire Duguay, qui sollicite un deuxième mandat, ne peut dire pour l’instant s’il faudra augmenter la taxe foncière, qui se fixe pour l’instant à 1,48 $ par 100 $ d’évaluation.

«Peut-être que oui, peut-être que non, je ne le sais pas», a-t-il commenté.

Il n’a pas été possible d’obtenir d’autres détails de l’administrateur, Rémi Larocque, qui est absent pour des raisons de santé, ni de son remplaçant, Denis Ducharme, qui n’était pas au bureau lundi.

Pour sa part, le maire adjoint, Paul Mallet, pense que c’est plutôt la somme d’environ 108 000 $ qui manque à l’appel dans les comptes de la municipalité. Une somme qui pourrait paraître moins considérable pour des municipalités plus grandes, mais qui constitue une part importante (13,5 %) du budget du Village de Sainte-Marie-Saint-Raphaël, qui se chiffre à 798 025 $.

M. Mallet, qui demande l’appui des électeurs afin d’occuper le poste de maire, pense que ce déficit s’explique par une série de dépenses pour lesquelles il n’y avait pas de fonds, et qui, au final, ont totalisé un chiffre important.

Il ajoute que les conseillers n’étaient pas courant de la situation et que quand venait le temps d’approuver une de ces dépenses, on leur assurait que les fonds étaient disponibles.

Quant à la suite des choses, le candidat à la mairie explique qu’«il faudra avoir plus à l’oeil ce qui se passe dans la municipalité.»

– Plus de détails à venir