Kevin Haché triomphe à Caraquet

CARAQUET – Un vent de renouveau a soufflé à Caraquet. L’avocat Kevin Haché succède à Antoine Landry à la tête de la municipalité et six nouveaux conseillers sur les huit postes disponibles rejoindront l’hôtel de ville en compagnie du nouveau maire.

Kevin Haché a eu le dessus sur son plus proche rival, Clarence LeBreton.

En entrevue avec l’Acadie Nouvelle depuis son point de rassemblement au Dooly’s de Caraquet, Kevin Haché a exprimé sa joie d’avoir ainsi eu le soutien de ses concitoyens et a promis de mettre en oeuvre son programme rapidement.

«C’est le peuple qui a parlé, pas une machine. Je veux ouvrir les portes de la ville, la redonner à ses citoyens. Je veux que les gens soient au courant de tout, qu’ils se sentent libres de se questionner et de questionner les élus», a souligné le nouveau maire.

Kevin Haché a également mentionné qu’il comptait faire la lumière sur les allégations entourant de présumés cas de fraude au sein de l’administration municipale.

«Je veux que nous allions au fond des choses à cet égard. Si c’est vrai, nous devrons prendre des décisions qui s’imposent. Si c’est faux, nous allons pouvoir tourner la page sur cet épisode et aller de l’avant avec le reste», a-t-il signalé.

Le candidat défait Clarence LeBreton a préféré ne pas parler à la presse, hier soir.

En ce qui concerne les conseillers, Jean-Guy Blanchard a été réélu dans le quartier 1, en compagnie d’un nouveau venu, Rosaire Labrie. La conseillère Gertrude Landry ne sollicitait pas de nouveau mandat dans le quartier. Les citoyens du quartier 2 ont quant à eux réélu le conseiller sortant, Yves Roy et le nouveau venu Michel Boucher. L’onde de changement a toutefois fait écho dans le quartier 3, où Louise Blanchard et Marie-Soleil Landry ont défait les deux conseillers sortants, Fernand Gionet et Éric E. Thériault. Même scénario dans le quartier 4, où Mariette Paulin et Mario Vienneau succèdent à Pierre P. Albert et à Kevin Haché, qui se présentait pour la mairie.

Le jeune étudiant universitaire âgé de 19 ans, Jason Godin, a été élu maire de Maisonnette avec une confortable avance de 179 votes sur son adversaire, l’ancien maire Sam Godin. Le jeune homme, qui devient selon toute vraisemblance le plus jeune maire de l’histoire du N.-B., déclare au journal qu’il compte se mettre immédiatement au travail avec le conseil.

Le vent de renouveau a également soufflé sur Grande-Anse et Saint-Léolin. Les deux maires sortants de ces villages, Roméo Thériault et Joseph Lanteigne, ont mordu la poussière. À Grande-Anse, le conseiller sortant Yves Létourneau prend donc la tête du village, qui plus est avec un nouveau conseil, les deux conseillers sortants ayant eux aussi été exclus par le vote citoyen. L’ambulancier Mathieu Chayer devient quant à lui le nouveau maire de Saint-Léolin. Tout comme Joseph Lanteigne, la seule conseillère sortante en lice et mairesse adjointe, Rosa Clément, n’est pas reconduite dans un nouveau mandat.