Tracadie-Sheila achèterait le Cine Atlantik Studios

TRACADIE-SHEILA – La Ville de Tracadie-Sheila projette d’acheter les actifs du Cine Atlantik Studios pour en faire un complexe de divertissement artistique multifonctionnel.

La Ville de Tracadie-Sheila vient d’envoyer une lettre d’intention au gouvernement du Nouveau-Brunswick pour se porter acquéreur des actifs du Cine Atlantik Studios, situé dans le secteur Sheila. La municipalité a conclu une entente de principe avec les propriétaires pour l’achat de cet édifice de 12 000 pieds carrés, ainsi que du grand terrain de 14 acres qui l’entoure.

Tracadie-Sheila n’achèterait pas l’entreprise Cine Atlantik Studios, précise le maire, Aldéoda Losier. Si le projet se réalise, la Ville sera propriétaire du terrain ainsi que de l’édifice, dont la valeur est estimée à plus de 2 millions $.

Ce dernier ajoute que le coût d’achat est bien inférieur, soit moins de 1 million $. M. Losier affirme que le coût sera encore plus faible pour la municipalité si les gouvernements provincial et fédéral acceptent de participer financièrement à ce projet, qui offre de bonnes possibilités à la Ville, ajoute le maire Losier.

M. Losier mentionne également qu’avec la fermeture probable du studio de CBC à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le studio de Tracadie-Sheila sera unique en Atlantique, avec sa taille imposante et son équipement de haute technologie qui offrent notamment la haute définition.

En plus d’utiliser une partie de l’édifice pour combler ses besoins en locaux, la Ville de Tracadie-Sheila pourra louer des espaces et de l’équipement à des producteurs, dont les actuels propriétaires, qui se concentreraient sur la production et qui donneraient un autre nom à leur entreprise, selon le porte-parole des propriétaires, Roland Basque, qui confirme du même coup ce projet.

La raison principale qui motive cet achat reste cependant le besoin d’un espace multiusage pour les arts et la culture dans la ville, précise par ailleurs le maire Losier. Ce dernier désire ainsi rendre la ville plus complète en matière d’offre d’endroits accessibles où présenter des événements artistiques de diverses natures.

«Le secteur culturel, ce n’est pas seulement les spectacles. Il faudra mettre l’accent sur les écrivains, sur les peintres. Il y a des gens qui aiment ces formes d’art, et il faut offrir des possibilités. Et présentement, je ne vois pas ça nulle part. C’est aussi important que les grands spectacles. Si nous sommes capables d’avoir des spectacles de musique country, pourquoi ne donne-t-on pas les moyens aux autres formes d’art? Avec ça, nous aurons les outils», de relater le maire de Tracadie-Sheila.