CCNB: une fédération étudiante voit le jour

BATHURST – À l’instar des universités, une fédération étudiante s’est constituée au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB).

Depuis plusieurs années, les étudiants évoquaient la pertinence de se doter d’une telle organisation et c’est maintenant chose faite depuis tout récemment.

La création d’un tel organisme était d’autant plus nécessaire que les programmes du CCNB tournent autour d’une à deux années, ce qui signifie que le relais des dossiers préoccupants pour les étudiants se faisait difficilement.

«Tous les ans, lorsque les nouveaux conseils étudiants entrent en poste, ils ont un camp de leadership à Memramcook. Par le passé, ils identifiaient le besoin d’une fédération étudiante au collège. La raison est que les étudiants ne sont au collège que pendant un an ou deux ans et ils traitent de dossiers majeurs sans continuité. Un de nos points était de continuer à faire avancer nos dossiers, mais aussi d’unir les cinq campus», a expliqué Jamie Innes, le président par intérim du comité provisoire.

«Depuis quelques années, avec l’arrivée de la réforme de l’éducation postsecondaire, nous ne nous considérons plus comme cinq collèges, cinq campus, mais comme un collège avec cinq campus. Dans cette voie de pensée, il est important d’avoir une fédération pour unir les cinq associations qui sont assez éloignées géographiquement», a-t-il ajouté.

Même si le comité directeur va changer annuellement ou aux deux ans, le directeur ou la directrice générale, qui ne sera pas un étudiant, servira de pilier au suivi des enjeux. Les associations étudiantes de chaque campus demeureront en place, malgré la nouvelle Fédération étudiante du CCNB.

«Lorsque tous les étudiants se mettent ensemble pour parler à l’unisson, c’est certain que ça a plus de poids que si chaque association se représente dans son coin. Comme on dit, l’union fait la force. Et c’est ce que nous visons avec la fédération. Les associations vont continuer à exister avec très peu de changements. Elles seront majoritairement responsables des activités qui vont se dérouler sur leur campus respectif, surtout axées sur la vie étudiante. À la fédération étudiante, il sera plus question de la gouvernance étudiante, des droits des étudiants, nos intérêts et nos besoins», a signifié Jamie Innes.

Le secteur francophone du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick regroupe les campus de Bathurst, Péninsule acadienne, Campbellton, Edmundston et Dieppe.