Drogue: quatre personnes accusées dans Kent

RICHIBUCTO – Quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une enquête sur le trafic d’OxyContin dans la communauté autochtone d’Elsipogtog, entreprise il y a deux mois par la GRC.

Jeudi, des membres du Groupe de réduction de la criminalité de la GRC ont arrêté trois hommes et une femme après l’exécution de mandats de perquisition dans des résidences d’Upper Rexton et de Richibucto, dans le comté de Kent.

La police a saisi des comprimés d’OxyContin (un puissant analgésique dérivé de l’opium aux effets semblables à l’héroïne qui entraîne une forte dépendance), de l’argent et des armes à feu. Dans une résidence, on a aussi trouvé et démantelé une installation de culture de la marijuana.

Daniel Andre Landry, âgé de 44 ans, de Richibucto, a été accusé de trafic d’OxyContin, de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic et de production de marijuana.

Ronald Hebert, âgé de 37 ans, d’Upper Rexton, a été accusé de trafic d’OxyContin, de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic et de manquement à une promesse remise au tribunal.

Sophia Sock, âgée de 44 ans, d’Upper Rexton, été accusée de trafic d’OxyContin, de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic et de manquement à une promesse remise au tribunal.

Daniel Andre Landry, Ronald Hebert et Sophia Sock ont comparu en Cour provinciale à Moncton et demeureront en détention jusqu’à lundi, date de l’enquête sur le cautionnement.

Un homme de 21 ans de Richibucto a aussi été arrêté, puis libéré. On s’attend à ce que des accusations en matière de drogue soient portées contre lui à une date ultérieure.

«Nous sommes déterminés à réduire la consommation abusive de médicaments sur ordonnance dans nos collectivités», déclare l’inspecteur David Vautour, officier responsable du District 5 de la GRC.