Complexe multifonctionnel à Moncton: il est temps d’agir selon DMCI

MONCTON – L’organisme Dowtown Moncton Centre-ville croit qu’il faut agir rapidement dans le dossier du complexe multifonctionnel de sport et de divertissement.

Réélu mardi matin lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisme pour un dernier mandat, le président de Dowtown Moncton Centre-ville (DMCI), Louis Léger, a déclaré devant une centaine de gens d’affaires et politiciens municipaux qu’il est temps d’agir.

Selon lui, le temps passe et des occasions sont perdues puisque Moncton est en compétition avec plusieurs autres municipalités.

«Le facteur temps est essentiel et le temps c’est maintenant. La Ville a pris un risque, un grand risque, en prenant une option d’achat sur ce terrain (Highfield Square). Cette option expire le 1er mars. Nous avons besoin de travailler ensemble pour réaliser ce projet, mais nous en avons aussi besoin maintenant», a affirmé M. Léger.

La directrice générale de DMCI, Anne Poirier-Basque, abonde dans le même sens. Elle avance qu’il faut battre le fer pendant qu’il est chaud puisqu’il en va de l’intérêt du public envers le projet.

«C’est important dans le sens qu’il ne faut pas traîner pendant cinq ans avec ça parce que les gens vont perdre espoir. Maintenant, ils (Moncton) ont une offre d’achat qui se termine en mars. Il y a énormément de travail à faire jusqu’à ce moment», a avancé la directrice générale, confirmant que l’intérêt est déjà très grand envers ce projet.

L’impact qu’aurait le nouveau complexe qui serait construit sur le terrain du Highfield Square, un centre commercial qui fermera ses portes cet automne, pourrait être énorme et se mesurer sur plus de 100 ans, selon DMCI.

En fait, il y a déjà un «buzz» dans le domaine immobilier dans ce secteur du centre-ville. En janvier, Aquilini Investment Group, l’entreprise familiale propriétaire des Canucks de Vancouver, achetait plusieurs des terrains entourant l’hôtel Crown Plaza au centre-ville de Moncton. L’entreprise a ensuite mis à louer ses nouveaux espaces, mais Mme Poirier-Basque affirme avoir reçu plusieurs appels de représentants de la richissime famille pour connaître qui sont les propriétaires de certains terrains au centre-ville.

De plus, d’importants travaux de rénovation dans l’ancienne tour de bureaux du CN, aussi au centre-ville, seront entrepris cet automne, ce qui fait générer la machine à rumeurs.

Récemment, quatre architectes ont présenté leur vision de ce que pourrait devenir ce secteur du centre-ville avec à son avant-plan le complexe multifonctionnel, mais aussi des immeubles à logements de luxe et des airs récréatifs pour la famille. Tout ça n’est que fiction pour le moment. Cependant, cette fiction pourrait bien devenir réalité si la municipalité décide d’aller de l’avant avec son option d’achat dans ce secteur primé de la ville.