Concert de Nickelback: «Tout s’est passé de façon sécuritaire»

MONCTON – Le directeur général de la Ville de Moncton, Jacques Dubé, dresse un bilan positif du premier spectacle estival à la Côte magnétique, malgré les problèmes causés par le mauvais temps.

«Nos spectateurs ont été patients et ils sont restés en place et le spectacle a quand même eu lieu. On a pu faire des arrangements pour protéger l’équipement et tout s’est passé de façon sécuritaire», a déclaré Jacques Dubé, lors d’un point de presse dimanche sur le site du concert pendant que les techniciens démontaient la scène.

Pendant la journée, des camions ont pompé l’eau accumulée sur le terrain, mais comme le rapporte Jacques Dubé, aucun système d’égout fluvial, aussi performant qu’il soit, n’aurait pu absorber toute la pluie qui est tombée samedi.

Pour une première fois, l’ensemble du site du concert avait un permis d’alcool et, selon les autorités, aucun incident majeur ne s’est produit. Le plan de sécurité a bien fonctionné.

Une vingtaine d’arrestations liées à l’alcool ont été rapportées par la GRC, ce qui est beaucoup moins que par les années passées, a précisé Jacques Dubé. Les autorités municipales souhaitent instaurer ce même système pour le concert de Bruce Springsteen le 26 août, mais comme l’a précisé Jacques Dubé, la décision relève du ministère de la Sécurité publique. Du côté des services de santé, c’était plutôt tranquille; huit blessures mineures ont dû être traitées. À la fin du concert, les spectateurs sont repartis du site assez aisément. En un peu plus d’une demi-heure, il n’y avait plus personne sur le site, a fait savoir Jacques Dubé.

Les chiffres officiels sur l’assistance n’ont pas été dévoilés par les promoteurs du spectacle de Nickelback, Evenko et Live Nation. Toutefois, Jacques Dubé a avancé samedi qu’il prévoyait environ 20 000 spectateurs, ce qui est assez bien si on tient compte que Nickelback attire en moyenne des foules de 15 000 à 25 000 personnes. Selon Jacques Dubé, les retombées économiques directes de ce spectacle se situent entre 5 et 6 millions $.

«La Ville fait ces spectacles pas nécessairement pour faire un profit. Les vrais gagnants ce sont les hôtels, les boutiques et les restaurants», a indiqué Jacques Dubé qui croit que la Ville enregistrera tout de même un petit profit de cet événement.

Le chanteur de Nickelback, Chad Kroeger, aurait même été vu dans un bar du centre-ville samedi après le spectacle. Jacques Dubé a expliqué que la stratégie de la Ville pour le développement économique repose, entre autres, sur la présentation de spectacles et d’événements sportifs.

«Nous avons la Côte magnétique, le Colisée de Moncton et le stade de l’Université de Moncton et nous avons déjà des discussions pour des événements d’envergure l’année prochaine», a souligné Jacques Dubé qui rêve, entre autres, d’organiser un grand spectacle du 15 août au stade de l’Université de Moncton, avec des groupes francophones d’ici et d’ailleurs. Le stade qui comprend 10 000 sièges pourrait accommoder jusqu’à 25 000 personnes pour un spectacle.

Le concert de Nickelback a été présenté à moins de deux mois du spectacle de Bruce Springsteen, le 26 août. D’après Jacques Dubé, le site sera aménagé à peu près pareil, sauf qu’il y aura davantage de places dans les gradins.