Codiac Transpo: les négos se poursuivent aujourd’hui

MONCTON – Les syndiqués de Codiac Transpo et la Ville de Moncton entament une deuxième journée de négociations en présence d’un médiateur du gouvernement.

C’est la première ronde de négociations depuis la mise en lock-out des travailleurs du service de transport en commun par la municipalité le 28 juin.

Selon le porte-parole de la Ville de Moncton, Paul Thomson, trois scénarios sont possibles mardi.

Les deux parties pourraient en arriver à une entente ou décider de poursuivre leurs pourparlers. Face à une impasse, les représentants du Syndicat uni des transports ou ceux de la municipalité pourraient aussi décider de quitter la table de négociations.

Les 90 mécaniciens, chauffeurs et préposés à l’entretien des véhicules de Codiac Transpo sont sans contrat de travail depuis plus de deux ans. Les négos achoppent principalement sur les questions salariales.