Le succès de Tracady Story ne se dément pas

TRACADIE-SHEILA – Comme les deux précédents, le succès du troisième spectacle de Tracady Story ne se dément pas, pas plus que le plaisir des comédiens-chanteurs à se retrouver sur scène.

Bien que la météo ait montré des signes de lourdeur au-dessus de l’Académie Sainte-Famille dans les premiers jours, la troupe de Tracady Story 3 a néanmoins bénéficié du beau temps par la suite, au grand plaisir de son auteur et idéateur, Jac Gautreau.

«Depuis que le temps a tourné en notre faveur, nous avons des foules intéressantes», affirme Jac Gautreau en entrevue téléphonique.

Cette année, Tracady Story 3 s’est intéressé davantage à l’histoire de l’Académie Sainte-Famille, qui célèbre ses 100 ans cet été.

«Le contenu du spectacle est plus ciblé. Nous n’avions pas nécessairement d’appréhensions quant à sa réception auprès du public, mais nous nous doutions que ça allait probablement susciter des réactions différentes. Nous sommes d’ailleurs agréablement surpris des réactions, notamment chez ceux qui ont vécu à l’Académie Sainte-Famille, qui réagissent fortement à la vue du spectacle», se réjouit Jac Gautreau.

Le compositeur croit que l’effet 3D ajouté au spectacle accentue également la réponse des spectateurs.

«Il y a des moments forts qui sont reliés à l’Académie, mais aussi un tableau où l’on présente le centre-ville de Tracadie-Sheila dans les années 1960, en 3D, qui lui aussi crée beaucoup d’enthousiasme auprès du public», signale Jac Gautreau.

À part le 3D, mis en forme par la firme Renart Animation de Caraquet, Tracady Story compte une autre nouveauté, en chair et en os celle-là. La comédienne Diane Losier, elle-même originaire de Tracadie-Sheila, s’est jointe aux initiés Nancy Breau, André-Philippe Paulin, Nicolas Basque et Élisabeth Milot.

En entrevue, la chanteuse Nancy Breau salue la présence de Diane Losier, qu’elle qualifie de comédienne exceptionnelle, et dit particulièrement savourer la série de Tracady Story de cet été.

«Je ne pense pas au fait que c’est le dernier Tracady Story que nous faisons. Mais c’est vrai que cette année c’est différent des deux autres années, entre autres en raison du sujet du spectacle. J’ai tellement appris sur l’Académie Sainte-Famille grâce au spectacle! Je réalise maintenant mieux l’importance qu’elle a eue pour notre région», exprime Nancy Breau.

Bien que l’aventure de Tracady Story se termine dimanche, il se pourrait bien que ce ne soit pas le dernier spectacle du genre présenté à Tracadie-Sheila. Jac Gautreau avance que lui et la municipalité sont en négociations pour un autre projet touristique du genre. Rien n’est toutefois confirmé à cet égard. Des responsables de la forteresse de Louisbourg, en Nouvelle-Écosse, sont également intéressés d’accueillir un spectacle du même type que Tracady Story, annonce le compositeur.

«La forteresse de Louisbourg célébrera ses 300 ans l’an prochain et des responsables avaient déjà vu Tracady Story par le passé. Ça risque donc de faire des petits un peu partout en Acadie», souligne Jac Gautreau d’un ton enthousiaste.