Festival des pêches et de l’aquaculture: un succès sur toute la ligne

SHIPPAGAN – Le Festival des pêches et de l’aquaculture du Nouveau-Brunswick s’est terminé sur une bonne note, dimanche, à Shippagan. Environ 10 000 personnes se sont prévalues de leur droit de fêter, au grand plaisir des organisateurs, qui estiment que le festival a été un succès sur toute la ligne

En plus de la foire des jeux et manèges qui a attiré son lot de festivaliers, plusieurs activités du Festival des pêches et de l’aquaculture ont fait courir les foules.

Environ 3000 personnes ont assisté à la bénédiction des bateaux, samedi dernier, pendant laquelle Éphrem Guignard, de Pigeon-Hill, a été honoré en étant intronisé au sein de l’Ordre du pêcheur, et le party extérieur Le Coqueron sur la rue du Quai, près du «slip» des bateaux, a attiré quelque 1500 festivaliers, selon la présidente du festival, Bobbie Mallet Robichaud.

«Ç’a été au-delà de nos espérances! Le beau temps a été avec nous pendant toute la durée du festival et la plupart des activités ont très bien fonctionné. Même la compétition des hommes forts a attiré plus de participants que l’an dernier, ce qui nous laisse penser que nous pourrons grossir l’événement l’an prochain», souligne Mme Mallet Robichaud au cours d’une entrevue avec l’Acadie Nouvelle.

Le spectacle de Marie-Élaine Thibert a quant à lui attiré 450 personnes, soit légèrement en deçà des attentes de la présidente.

«Mais ce n’est pas grave, parce qu’elle était excellente sur scène et les gens qui étaient présents pour la voir ont pu assister à un très bon spectacle», affirme Bobbie Mallet Robichaud.

L’avenir semble donc pavé d’étoiles pour le Festival des pêches et de l’aquaculture du Nouveau-Brunswick, qui en était à sa 51e édition cette année. Les difficultés des dernières années semblent être du passé et les organisateurs commencent déjà à plancher sur le prochain festival de 2013.

«Nous nous attendons à conserver à peu près la même formule que cette année, parce que ça fonctionne très bien. Nous comptons avoir encore une panoplie d’activités pour toute la famille, ainsi qu’une grosse tête d’affiche, qui n’a pas encore été choisie. Le festival a adopté une formule conviviale qui correspond très bien à ses besoins et à ses ressources, de même qu’aux attentes du public. Nous en sommes très contents», assure Bobbie Mallet Robichaud.