Des investisseurs s’apprêtent à acquérir le Centre de Villégiature Deux Rivières

TRACADIE-SHEILA – De grands changements se dessinent à l’horizon pour le Centre de Villégiature Deux Rivières Resort.

En 2011, la Corporation du développement des Deux Rivières de Tracadie (CDDRT), un organisme à but non lucratif parrainé par la municipalité de Tracadie-Sheila, a mis en place le comité 2014 afin de faciliter le transfert des propriétés du Centre de Villégiature Deux Rivières Resort à un groupe d’investisseurs privés.

Le Centre de Villégiature Deux Rivières Resort a vu le jour, il y a maintenant 13 ans. Il est le résultat d’une entente publique-privée entre un groupe d’investisseurs et la CDDRT. En 1999, on a procédé à la construction de 33 chalets. L’année suivante, on a érigé le centre des congrès. En 2001, on a ajouté 17 autres chalets. Quelques projets importants ont suivi, notamment le développement de l’hôtel de 20 chambres en 2009.

À la demande des investisseurs, la CDDRT est arrivée à une entente de principe avec ceux-ci et travaille présentement sur une offre d’achat.

Cette transaction permettra de transférer la totalité des propriétés du Centre de Villégiature Deux Rivières de Tracadie-Sheila aux investisseurs avant la fin du contrat de gestion de la CDDRT, prévue en 2015 et en 2016, soit 15 années après la date de signature initiale.

En tout, les actifs inclus dans la transaction comprennent les 50 chalets, l’hôtel, le centre de santé spa, le centre de congrès ainsi que les autres terrains rattachés au centre de villégiature.

Maintenant que le rôle de la CDDRT semble sur la voie d’être réduite, la municipalité n’entend certainement pas mettre une fin au développement économique de la ville.

«En 2010, lorsqu’on a décidé qu’on aurait terminé les activités du centre de villégiature, on a établi une corporation de développement économique. Un de ses rôles principaux c’est le développement économique, ce qui signifie qu’elle s’occuperait des endroits comme le parc commercial, le parc industriel et d’autres propriétés de la communauté», souligne le maire de Tracadie-Sheila, Aldéoda Losier.