Travaux en cours sur la patinoire de Grand-Barachois

GRAND-BARACHOIS – En plein milieu de l’été, de grands travaux ont lieu sur le site de la patinoire publique de Grand-Barachois. Les patineurs de la région peuvent s’attendre à une surface plus grande et de meilleure qualité pour l’hiver 2012-2013.

Les grandes chaleurs de l’été n’empêchent pas les gens de Grand-Barachois de se préparer pour la prochaine saison de patinage. Des tracteurs vont et viennent sur la propriété de Philippe et Jean-Louis Gagnon depuis quelques jours. Leur mission est d’aplanir et d’agrandir la surface de la patinoire.

Selon le conseiller de la Communauté rurale de Beaubassin-Est, André Bourque, l’inégalité du sol a causé des problèmes l’hiver dernier. Au fil du temps, le niveau de glace était plus élevé sur les bords qu’au milieu.

Les travaux en cours corrigeront ce problème. De plus, ils élargiront la surface. Les dimensions passeront d’une longueur de 78 mètres à 91 mètres et d’une largeur de 35 mètres à 38 mètres.

«Ça fait un peu plus que deux patinoires de grandeur moyenne, assure André Bourque. L’an passé, la glace était divisée en trois: on avait du hockey à un bout, de la ringuette sur l’autre et un espace pour les patineurs.»

Selon M. Bourque, les travaux de cet été auraient pu coûter plus de 10 000 $. Cependant, Gilles et Joël LeBlanc ont fourni le gros du travail sans frais.

Quand M. Bourque a décidé de s’impliquer dans le projet de la patinoire de Grand-Barachois, il n’aurait jamais prédit un aussi grand succès.

Après avoir construit la patinoire sur le terrain prêté par les frères Gagnon, M. Bourque a constaté que les jeunes enfilaient leurs patins sur un banc dans la neige. Il a donc approché quelques entreprises afin de se procurer des matériaux pour la construction d’une cabane. À sa grande surprise, les compagnies se sont engagées, une à une, à fournir des matériaux sans demander de remboursement.

Avec l’aide de bénévoles, la patinoire de Grand-Barachois a ainsi été pourvue d’une bâtisse valant plus de 20 000 $.

Un comité a été mis en place par la communauté rurale de Beaubassin-Est afin de gérer le projet. Le budget pour l’entretient et le développement sera géré par les Chevaliers de Colomb de Grand-Barachois.