Le réseau de téléphonie sans fil «le plus rapide au monde» disponible dans le Grand Moncton

MONCTON – Les abonnés de Rogers du Grand Moncton bénéficient dorénavant du réseau de téléphonie sans fil «le plus rapide au monde», affirme le géant canadien des communications.

Rogers Communications a annoncé mardi l’arrivée de son réseau LTE (Long Terme Evolution) dans le Grand Moncton, faisant de ses abonnés de la région les premiers et les seuls au Nouveau-Brunswick à pouvoir profiter de cette nouvelle technologie sans fil.

La vitesse théorique maximale de téléchargement du LTE est de 150 mégabits par seconde (Mb/s) tandis que celle de la technologie 4G (4G HSPA+ dans le jargon de l’industrie) n’est que de 21 Mb/s. 

«Nous avons été les premiers à lancer le LTE au Canada et nous sommes maintenant les premiers à le lancer au Nouveau-Brunswick», a fièrement déclaré mardi le président régional de Rogers en Atlantique, Ken Marshall, lors d’une conférence de presse à laquelle a participé le premier ministre David Alward.

Il faut noter toutefois que la vitesse moyenne estimée du LTE se situe plutôt entre 12 Mb/s et 25 Mb/s. La vitesse moyenne du 4G demeure inférieure à celle du LTE.

Bell et Telus, les deux grands compétiteurs de Rogers, offrent aussi le LTE ailleurs au Canada, mais pas encore au Nouveau-Brunswick. La vitesse théorique maximale de leur service le plus rapide disponible dans la province est de 45 Mb/s.

«C’est vraiment impressionnant. Imaginez que vous êtes un entrepreneur en construction sur le chantier et que vous recevez un appel d’un client qui veut voir des plans. Il n’y a pas si longtemps, il vous aurait fallu courir jusqu’à votre bureau puis jusqu’à votre client avec ces plans. Maintenant, vous n’avez qu’à prendre votre téléphone cellulaire et lui transférer», a illustré Ken Marshall.

Mais avant de pouvoir télécharger sur leur cellulaire ou leur tablette des vidéos et des applications à des vitesses folles, les abonnés de Rogers devront s’assurer de posséder le bon appareil. En ce moment, seuls les plus récents téléphones des fabricants Samsung et Sony permettent de profiter au maximum du LTE. Le très populaire iPhone d’Apple et les BlackBerry de Research in Motion ne sont pas encore à la page.

Rogers Communications prévoit rendre le LTE accessible à environ 60 % de la population canadienne d’ici la fin de l’année.