Centre de découverte des transports: la première phase est presque terminée

MONCTON – La construction de la phase 1 du Centre de découverte des transports tire à sa fin. La fameuse attraction doit ouvrir ses portes en juin 2013.

Elles sont rares les annonces gouvernementales qui attirent autant de monde, surtout durant l’après-midi un jour de semaine. Ils n’étaient pourtant pas moins d’une cinquantaine, mardi, au parc du Mascaret pour entendre le premier ministre, David Alward, annoncer officiellement la contribution financière de son gouvernement pour la construction du Centre de découverte des transports.

Il faut dire que cette attraction sur laquelle travaille la municipalité depuis plus d’une dizaine d’années doit permettre de souligner l’énorme héritage ferroviaire et maritime de Moncton. Un héritage auquel la population est extrêmement attachée.

La construction qui a démarré cet hiver «avance très bien», selon le directeur du Tourisme et de la Culture de la municipalité, Ben Champoux.

«C’est un projet en deux phases. La phase 1 a commencé cet hiver avec un projet de 25 semaines qui se termine. Le processus d’appel d’offres pour la phase 2 est en place et ça devrait commencer cet automne. Notre but est d’ouvrir avant la saison de pointe du tourisme, donc en juin 2013», relate-t-il.

La première étape du projet de construction a changé complètement le visage du Musée de Moncton en aménageant entre sa façade et le chemin Mountain l’essentiel du nouveau Centre de découverte des transports.

Le musée et le centre seront complémentaires, assure M. Champoux.

«Le Musée de Moncton existe encore, mais nous allons nous arranger pour que tout se fonde bien et que tu ne sentes pas que tu as à visiter l’un ou l’autre. Il y aura un prix d’entrée pour l’ensemble. La nouvelle partie sera plus interactive et le musée plus traditionnel», explique-t-il.

Une fois la fondation et la structure d’acier terminées, le centre va réellement prendre forme. Il s’agit de la seconde phase.

«Nous allons compléter les murs puis commencer à développer les expositions, le contenu du centre, les différents kiosques et les différents jeux sous le thème du transport.»

On y parlera notamment de transport ferroviaire, maritime et sur route, mais les futurs visiteurs doivent s’attendre à plus, précise le directeur du Tourisme et de la Culture de la Ville de Moncton.

«Ça ne sera pas seulement le transport dans le sens traditionnel du terme. Par exemple, (nous verrons) comment est-ce qu’on transporte l’eau avec la rivière Petitcodiac et le Mascaret», révèle Ben Champoux.

Fredericton a investi 1 million $ dans ce projet d’une valeur totale de 9,2 millions $. Le gouvernement fédéral a consenti 1,5 million $ à l’initiative et plus de 1 million $ a été amassé lors d’une campagne de financement auprès du secteur privé. La Ville de Moncton verse le reste, environ 5 millions $.