Rogersville célèbre la vie de Paryse Richard

ROGERSVILLE – La vie courte, mais bien remplie de Paryse Richard a été célébrée vendredi avant-midi à Rogersville.

En septembre 2011, une triste nouvelle a secoué la communauté de Rogersville. Paryse Richard, une jeune sportive dynamique de l’École secondaire Assomption (ÉSA), a appris qu’elle était atteinte d’un cancer rare.

En décembre, les médecins ont fait savoir à sa famille que les traitements étaient inefficaces et qu’il n’y avait plus rien à faire.
Cette élève bien aimée est décédée le 9 janvier, soit la même journée que l’incendie du bâtiment municipal de Rogersville.

«Je me souviens de cette soirée. La municipalité a subi une grosse perte, mais la famille Richard a subi une plus grosse perte encore. La mort de Paryse nous a fait réfléchir et elle nous a fait réaliser que nous n’avions perdu que du matériel», a raconté la mairesse de Rogersville, Pierrette Robichaud.

À la mémoire de Paryse, un arbre a été planté et une plaque commémorative a été installée devant l’école.

Le site a officiellement été inauguré vendredi, en présence du premier ministre, David Alward.

«Paryse a eu un grand impact sur la communauté. C’est une occasion de commémorer et de célébrer sa vie», a commenté le premier ministre.
La famille de Paryse, soit sa mère, Lise, son père, Réginald, et ses frères jumeaux, Ghislain et Jocelyn, tenait à remercier la communauté pour leur appui financier et moral pendant cette triste période. Paryse a été traitée à l’hôpital IWK, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

«Nous voulions redonner aux gens de la communauté, qui nous ont donné appui, amour et soutien, a dit sa mère, Lise Richard. L’arbre planté permettra aux jeunes écoliers de voir la force, la détermination et la joie de vivre de Paryse.»

Entrepreneurs, les parents de Paryse ont arrêté de travailler pendant les traitements de leur fille.

L’enseignante d’éducation physique Jessica Thériault a démarré une vague de collectes de fonds qui a permis de récolter 23 000 $ pour la famille de Paryse.

Pour sa contribution exemplaire, Mme Thériault a reçu la Médaille du jubilé de diamant vendredi avant-midi des mains de David Alward. Cette année, 60 000 Canadiens recevront cet honneur, qui découle du 60e anniversaire de l’accession au trône de la reine.

«Son décès m’a fait beaucoup de peine. J’ai perdu une élève, une athlète et une grande amie. Son histoire me touchait énormément et je voulais faire quelque chose pour aider à sa famille. Paryse a tellement apporté à notre école. Elle s’est battue jusqu’à la toute fin», a indiqué la récipiendaire.

Les élèves de l’ÉSA ont répondu à l’appel pendant la campagne de financement, qui a été un événement rassembleur à Rogersville. Certaines activités affichaient un taux de participation de 98 %.

«Certains jeunes donnaient même leur allocation», a indiqué Pierrette Robichaud.