Springsteen: un premier bilan des plus positifs

MONCTON – Tous les éléments étaient réunis, dimanche, à Moncton, pour accueillir Bruce Springsteen en grand.

Plus de 20 000 spectateurs se sont rendus au Festival de la musique de la Côte magnétique pour entendre le «Boss» interpréter ses plus grands succès sous un soleil de plomb. Ce chiffre n’est pas encore officiel, mais autant la GRC que les autorités de la Ville de Moncton s’entendent pour dire que le nombre de spectateurs rassemblés dimanche surpassait l’achalandage (21 440) lors du concert du groupe canadien Nickelback en juillet.

«C’est évident que la foule est plus grande que celle de Nickelback. Nous sommes donc heureux de ça. Peu importe où au pays, quand tu réussis à avoir une foule de cette ampleur, il faut être content», a souligné le directeur général de la Ville de Moncton, Jacques Dubé.

Le début d’une tradition?

La municipalité et les organisateurs du mégaspectacle peuvent donc crier victoire après avoir tenu, pour la deuxième fois, plus d’un grand spectacle sur la Côte magnétique en un été. Selon M. Dubé, ce n’est que le début d’une tradition pour Moncton.

«On a toujours eu l’objectif d’avoir plus qu’un spectacle par été. Ça n’a juste jamais adonné puisque nous sommes limités à l’agenda des groupes et des promoteurs. Nous sommes très heureux de l’organisation des événements de cet été et nous sommes déjà en discussion pour l’an prochain pour présenter plus d’un spectacle sur la Côte magnétique et plus d’un spectacle au stade de l’Université de Moncton», a affirmé le directeur général de la municipalité.

Peu de blessés

Le soleil était intense dimanche, tout comme la chaleur. Cependant, le personnel médical sur place n’a pas été très sollicité. En fait, selon un infirmier, c’était le jour et la nuit comparativement au spectacle de Nickelback lors duquel plusieurs personnes s’étaient blessées en raison des conditions météorologiques.

«Ç’a été très tranquille, c’est presque comme si rien ne se passait ici. Au concert de Nickelback, c’était complètement fou si on fait la comparaison. Il y avait eu beaucoup de blessures en raison de la pluie lors de l’événement de juillet. C’est une différente foule. Les spectateurs de ce soir (dimanche) sont beaucoup plus matures», a avancé David Alexander, un infirmier du centre correctionnel de Dorchester qui travaillait, pour l’occasion, dans une tente médicale sur le site du concert.

Peu d’arrestations

La soirée a aussi été très calme pour les forces policières. Le nouveau plan de circulation en place a bien fonctionné, selon le caporal Mike Gaudet de la GRC. Aussi, très peu d’arrestations ont eu lieu.

«Nous n’avons pas donné beaucoup de contraventions ou arrêté beaucoup de gens. Nous n’avons pas de nombre fixe, mais j’oserais dire que nous avons octroyé une douzaine de contraventions reliées à la consommation d’alcool. C’est donc très bon pour le spectacle et c’est dire que les gens ont compris que ce n’est pas un free-for-all», a déclaré le caporal Gaudet.

Par ailleurs, comme pour Nickelback, le site avait son permis de vente d’alcool. Cela a permis de voir une foule qui pouvait circuler plus librement avec une boisson alcoolisée à la main.