Tracadie-Sheila choisit le site de sa nouvelle bibliothèque

TRACADIE-SHEILA- Tracadie-Sheila pourrait bientôt être dotée d’une nouvelle bibliothèque. Lundi soir, le conseil municipal a tenu une réunion extraordinaire pour enfin déterminer le site de la future bibliothèque, qui sera finalement cons­truite tout près du Palais de justice.

Le site de 1,2 acre a été d’abord accepté par le conseil lors de la réunion du 13 février 2012. Mais, étant donné que le dossier est resté inactif pendant plus de 90 jours, le conseil a dû trancher de nouveau sur la question.

Le terrain du Palais de justice ne fait pas l’unanimité au sein du conseil. Certains conseillers, dont Jean-Yves McGraw et Marc Jean, ont l’impression que le terrain de 4 acres à côté de l’Académie Sainte-Famille constituait un meilleur emplacement.

La construction d’une nouvelle bibliothèque à Tracadie-Sheila est nécessaire selon le maire de la municipalité, Aldéoda Losier. L’actuel bâtiment, érigé en 1994, contient une superficie de seulement 2800 pieds carrés, alors que les normes de 2012 indiquent qu’une bibliothèque pour une communauté de la taille du Grand Tracadie-Sheila doit atteindre une superficie d’au moins 15 000 pieds carrés, comme c’est le cas à Bathurst et à Campbellton. Aldéoda Losier note que la bibliothèque municipale dessert tout de même une population d’environ 16 000 personnes si l’on comprend les gens résidant dans les DSL avoisinants.

Pour Rose-Marie Robichaud, présidente de la Commission de la bibliothèque de Tracadie-Sheila, c’est enfin la lumière au bout du tunnel. Après avoir travaillé de près avec les consultants et évalué cinq terrains différents, selon elle, il s’agit du meilleur choix.

«C’était notre premier choix. En fin de compte, on a choisi ce terrain-là et on est bien content», souligne-t-elle.

Maintenant que le site a été choisi, il faut trouver le financement pour le projet. Hier, le conseil municipal a également accepté de faire un emprunt de 500 000 $ pour la construction de la nouvelle bibliothèque. La municipalité souhaite partager les coûts avec Ottawa et Fredericton.

«Les deux gouvernements ont été favorables. Quand tu regardes, il y a eu près de 300 jeunes qui ont fait partie du club de lecture cet été, ça démontre d’une part l’intérêt qu’il y a dans la bibliothèque», affirme Aldéoda Losier.

Si tout va bien, la population de Tracadie-Sheila pourra visiter le nouveau bâtiment aussitôt qu’en 2013.