L’Atlantique se prépare au passage de la tempête Leslie

HALIFAX, N.-E. – Le Centre canadien de prévision des ouragans affirme que les plages orientées vers le sud de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse seront frappées par de fortes vagues allant jusqu’à trois mètres de hauteur et par de vifs courants dans les prochains jours, alors que l’ouragan Leslie se dirige vers le nord.

Les météorologues estiment que la tempête pourrait arriver dans la région atlantique aussi rapidement que la semaine prochaine, mais prédire la trajectoire de la tempête se déplaçant lentement est devenu plus difficile qu’à l’habitude.

Selon le Centre, Leslie gagnera en intensité au cours des trois prochains jours alors qu’elle dépassera les Bermudes, mais elle se déplace si lentement que les modèles informatiques actuels offrent une myriade de possibilités.

Les plus récentes analyses prévoient que la tempête pourrait se diriger quelque part entre la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve, ou pourrait entièrement éviter la région.

Le trajet le plus probable traverse Terre-Neuve, mais le Centre précise que cette possibilité pourrait être modifiée à plusieurs reprises au cours des prochains jours.

Le parcours de la tempête pourrait également être affecté par d’autres facteurs qui ne sont pas intégrés dans les modèles de simulation, tels que les courants océaniques froids et les systèmes météorologiques de haute pression.

De nombreux records battus au N.-B.

MONCTON – Le passage dans le sud du Nouveau-Brunswick de la queue de l’ouragan Isaac – qui a fait au moins cinq morts en Louisiane la semaine dernière – a résulté en des précipitations record dans plusieurs communautés, mercredi.
CBC rapporait jeudi que pas moins de 118 millimètres de pluie sont tombés sur Sackville mercredi.
Un nouveau record quotidien a été établi à Saint-Jean avec des précipitations de 107 millimètres. Il s’agit d’au moins trois fois plus que l’ancienne marque pour un 5 septembre, établie en 1988.
Un nouveau record a également été établi à Moncton, où 64,6 millimètres de pluie se sont abattus sur la région. L’ancienne marque, établie en 1966, était de 31 millimètres.
Même si les précipitations y ont été moins importantes qu’au N.-B., de nouvelles marques ont également été établies dans quelques villes et villages de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard. Il est notamment tombé 62,2 millimètres de pluie à Charlottetown. – AN