L’emploi chute au N.-B. en août

OTTAWA – Le taux de chômage a progressé en août au Nouveau-Brunswick, malgré l’ajout de 34 300 emplois, principalement en raison d’une hausse du travail à temps partiel au pays.

Le taux de chômage s’est maintenu à 7,3 % au Canada, alors qu’au Nouveau-Brunswick il est passé de 10 % en juillet à 10,4 % en août.

Cette chute de l’emploi au N.-B. s’est aussi fait sentir dans les principaux centres urbains de la province. En août, le taux de chômage est passé de 6,7 % à 7 % et à Saint-Jean de 8,6 % à 9 %.

Selon l’agence fédérale, l’emploi a progressé au Québec, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Manitoba. Il a baissé en Ontario et à l’Île-du-Prince-Édouard. Il y a eu peu de variation dans les autres provinces.

L’emploi a augmenté de 32 500 au Québec. La hausse s’est produite essentiellement dans le travail à temps partiel. Par rapport à juillet, le taux de chômage dans la province était inchangé à 7,6 %.

En Ontario, le taux de chômage s’est établi à 8,0 %, en hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport à juillet. L’emploi a diminué de 24 900, se fixant à un niveau semblable à celui enregistré en août 2011.