Ossements humains découverts au parc Sugarloaf

CAMPBELLTON – La GRC confirme enquêter sur la découverte d’ossements humains dans le secteur du lac New Dam, situé à l’intérieur des limites du Parc provincial Sugarloaf.

Selon le sergent Stephen Dibblee, du district Restigouche-Chaleur de la GRC, la macabre découverte a été effectuée lundi soir par un randonneur.

La personne se promenait sur le bord du lac avec son chien. Elle cherchait de petits fossiles lorsqu’elle est tombée sur une roche plutôt bizarre. Finalement, ce n’était pas une roche du tout, mais bien un os. Croyant qu’il s’agissait de restes humains, cette personne est immédiatement venue nous avertir. Nous nous sommes rendus sur place et avons confirmé la découverte, à savoir que l’on croit qu’il s’agit bel et bien d’ossements humains», indique le policier.

Mardi, les policiers étaient toujours sur place afin de déterrer l’ensemble des ossements et pour scruter le terrain à la loupe à la recherche d’indices.

Selon M. Dibblee, l’identification de la personne décédée pourrait prendre plusieurs semaines.

«C’est un processus qui est relativement long et complexe, car on doit envoyer les ossements au laboratoire et par la suite essayer d’identifier la personne et les causes de son décès», explique-t-il, ajoutant que lui et ses hommes sont justement en train d’éplucher les cas de disparition survenus au cours des dernières années.

Car, selon les premières constatations des policiers, les ossements dateraient d’environ une douzaine d’années.

«On a trouvé des choses qui nous ont passablement aidés à identifier les ossements. On a donc déjà une petite idée sur qui ça pourrait être, mais on ne peut rien confirmer à ce moment puisque aucune identification officielle n’a été effectuée. Ça demeure une hypothèse», note-t-il.

L’accès au lac a été interdit, le temps des fouilles policières.