Le GranTour de l’espoir: des émotions à fleur de peau

FREDERICTON – Le GranTour de l’espoir 2012 a pris fin peu après 16 h 30, lundi, devant l’Assemblée législative, dans l’émotion caractérisée par cette aventure unique en son genre, mais aussi dans la joie.

À peine quelques instants avant l’arrivée des cyclistes, Pier Furness, directeur du GranTour, avait peine à contenir son émotion.

«Le moment présentement est intense», a-t-il confié.

«J’en parle la gorge serrée, la larme à l’œil. Au dernier arrêt, il ne nous restait que 40 kilomètres à parcourir et on se prenait dans nos bras en se disant “quelle belle expérience, huit jours, mille kilomètres”. Demain, on va encore vouloir embarquer sur notre vélo», nous disait alors Pier Furness.

Ce GranTour 2012 aura été un succès à tous les points de vue.

Son objectif de cueillette de fonds pour lutter contre le cancer a été largement dépassé, et son message en faveur d’une vie saine et active sur le plan physique a été livré aux quatre coins de la province tout au long d’un parcours inoubliable.

Pour Carole Fournier, d’Edmundston, une des 27 cyclistes du noyau qui a parcouru l’ensemble des 1000 kilomètres de ce tour, les mots ne suffisaient pas pour décrire ce qu’elle a vécu.

«C’était vraiment une expérience incroyable, extraordinaire. Franchement, il n’y a presque pas de mots pour décrire ça. Il faut pratiquement le faire pour comprendre», a-t-elle expliqué, ajoutant qu’elle recommanderait à tout le monde de vivre une telle expérience au moins une fois dans leur vie.

Selon son conjoint, Juan Toro, le GranTour aura été plus qu’une épreuve d’endurance.

«C’est pas seulement le défi physique, mais aussi le défi mental. J’ai été particulièrement touché de voir les yeux émerveillés des jeunes enfants des écoles où nous sommes allés. Je crois que nous avons semé une graine et que le travail que nous avons accompli va se propager pour promouvoir la santé des futures générations», dit-il espérer.

L’objectif financier du GrandTour de l’espoir 2012 était de recueillir 100 000 $. L’objectif a déjà été atteint et dépassé. Les dons continuent d’affluer.

Les cyclistes ont commencé leur épopée à Grand-Sault, le 17 septembre.