Le NPD ne laissera pas le champ libre à Brian Gallant

FREDERICTON – Le NPD provincial présentera un candidat si le nouveau chef du Parti libéral, Brian Gallant, tente de se faire élire lors d’une élection complémentaire, prévient le chef néo-démocrate Dominic Cardy.

M. Cardy rejette l’argument de la tradition selon laquelle le parti au pouvoir facilite l’élection du chef du parti qui forme l’opposition officielle.

«Je pense qu’on a besoin de renverser les traditions au Nouveau-Brunswick. Les libéraux et les conservateurs agissent comme si la législature était un club pour les gentilshommes et on a besoin de changer ça. Le NPD va absolument présenter un candidat dans toutes les élections dans la province», a déclaré M. Cardy.

Toutefois, le chef néo-démocrate ne croit pas qu’un changement de chef va améliorer l’image du Parti libéral aux yeux du grand public.

«Je félicite M. Gallant. Il a devant lui la lourde tâche de changer l’opinion des Néo-Brunswickoises et Néo-Brunswickois qui ne font pas confiance au Parti libéral. Je pense que ça va être vraiment difficile pour lui parce qu’il est appuyé par les mêmes personnes qui appuyaient M. Graham», a-t-il dit constater.

«Mais j’ai toujours beaucoup de respect pour les gens qui veulent servir la population à travers la vie publique et j’ai hâte d’avoir le débat sur l’avenir du Nouveau-Brunswick avec lui et les conservateurs», d’ajouter M. Cardy.

Le chef du Parti vert, David Coon, a lui aussi souhaité la bienvenue à M. Gallant dans l’arène politique provinciale.

«Je le félicite et lui souhaite la meilleure des chances en tant que nouveau chef (du parti) de l’opposition officielle», a simplement indiqué M. Coon par courriel.

«Quant à savoir si nous aurions un candidat lors d’une possible élection complémentaire, il faudra une discussion au sein de notre parti pour le déterminer, mais je suis ouvert à des ententes de courtoisie entre les chefs (de partis politiques)», a-t-il ajouté.