Kedgwick: trois septuagénaires perdus et retrouvés en forêt

KEDGWICK – Une banale excursion en forêt aura donné bien des sueurs froides à trois septuagénaires de la région du Restigouche-Ouest ainsi qu’aux membres de leurs familles.

L’incident s’est produit lundi, près du chemin Chilsom, dans le secteur de White Brook (non loin de la communauté rurale de Kedgwick).

Partis en forêt à bord d’un véhicule, les trois hommes auraient décidé de quitter ce dernier pour s’aventurer à pied dans les bois.

«Ils sont partis en randonnée afin de faire de l’exploration. Ils recherchaient, semble-t-il, de vieux canons datant de l’époque de la guerre. Toutefois, ils se sont égarés en cours de route et n’ont jamais été en mesure de retourner sur leurs pas», rapporte le caporal Pierre St-Cyr, du détachement de Saint-Quentin de la Gendarmerie royale du Canada.

Inquiètent, les familles des individus en question ont alerté la GRC, qui a initié des fouilles dans le secteur où le véhicule des disparus avait été retrouvé. Elle a été assistée par un maître-chien, les membres du département des Ressources naturelles, ceux du bureau local de Pêche et Océans, ainsi que de membres des familles des disparus. Les recherches sont toutefois demeurées vaines, lundi, en soirée.

Elles ont repris le lendemain matin avec plus de succès alors que, vers 10 h 30, les trois hommes ont été retrouvés sains et saufs.

La trouvaille est due en partie à l’un des disparus qui auraient décidé de partir à la recherche de secours. Il serait alors tombé sur une équipe de recherche et aurait ensuite réussi à guider les gardes forestiers à ses deux autres comparses.

Au dire des policiers, les trois hommes se portent bien malgré leur nuit passée sous la pluie en forêt. Aucun soin médical n’a été nécessaire.

Selon le caporal Cyr, les disparus ont été très chanceux dans leur malchance.

«Lorsqu’ils sont partis, lundi, la température était d’environ 8° Celsius, ce qui n’est pas si mal à ce temps-ci de l’année. Nous avons été chanceux de les localiser tôt, car la situation aurait pu devenir beaucoup plus dangereuse en cours de journée (mardi) en raison des forts vents et des averses de pluie dus à la tempête (Sandy)», dit-il.