Curtis Bonnell est de retour en cour après un malaise

MIRAMICHI- Le procès d’un homme du Nouveau-Brunswick accusé du meurtre prémédité de sa cousine de 16 ans a repris mercredi, après avoir été retardé quand l’accusé a été emmené vers l’hôpital.

Curtis Bonnell, qui a plaidé non coupable, est revenu au tribunal après une absence de quelques heures.

L’homme de 32 ans est accusé du meurtre de Hillary Bonnell.

Son avocat, Gilles Lemieux, a expliqué au sortir du palais de justice qu’il avait été appelé par les autorités après que l’accusé ait été trouvé mal en point sur le sol, dans sa cellule. Il était alors conscient mais il ne parlait pas.

Auparavant, il se serait plaint d’engourdissements et de serrements à la poitrine. Des ambulanciers ont alors transporté Bonnell à l’hôpital.

L’accusé affirme avoir trouvé sa cousine morte à côté de lui après une beuverie pendant laquelle il avait aussi consommé de la cocaïne. Il aurait alors paniqué et enterré son corps dans la forêt.

Il a par contre dû admettre qu’il n’est pas entièrement certain de ne pas l’avoir tuée.