Moncton: un présumé violeur comparaîtra devant juge et jury

MONCTON – Un homme de Sainte-Anne-de-Kent qui aurait agressé au moins quatre femmes a choisi de comparaître devant un juge et un jury.

Akili Olivier Koro, un francophone âgé de 31 ans, est accusé notamment d’agression sexuelle armée ayant causé des lésions, de voies de fait, d’enlèvement, de séquestration et de méfait public.

Selon le Service régional de Codiac de la GRC, l’accusé aurait accosté à quatre reprises des femmes qui marchaient seules sur la rue St George à Moncton entre minuit et 3 h.

Les présumées victimes seraient montées à bord de sa voiture pour être amenées à un autre endroit. C’est ensuite que se seraient produites les agressions lors de quatre événements séparés.

Akili Olivier Koro a été accusé le 7 novembre en lien avec deux agressions qui se seraient produites le 20 septembre et le 31 octobre. La police avait alors fait un appel au public croyant que d’autres incidents du genre auraient pu avoir lieu.

Une troisième, puis une quatrième femme ont contacté la GRC depuis pour des événements qui se seraient déroulés en mars et en mai.

L’avocat de l’accusé, Me Christian Libotte, a demandé à ce que son client subisse quatre procès différents pour chaque événement.

Un juge doit se pencher sous peu sur cette question avant de fixer la date du ou des procès de M. Koro. Il demeurera derrière les barreaux d’ici là.