Recensement: le mystère de Saint-Léolin résolu

SAINT-LÉOLIN – Statistique Canada vient de rectifier les chiffres du recensement pour Saint-Léolin. La population de ce village de la Péninsule acadienne est désormais de 684 personnes, soit 196 de plus que le chiffre annoncé en février.

«L’examen a révélé que nous avons assigné par erreur un total de 91 logements privés et une population de 196 personnes à la municipalité de Paquetville», peut-on lire dans la lettre envoyée par Statistique Canada à l’administrateur de Saint-Léolin, Gérard Battah, il y a quelques jours.

«On est contents que l’erreur soit corrigée», réagissait mardi le maire, Mathieu Chayer, joint au téléphone par l’Acadie Nouvelle.

«D’après ce qu’on m’a expliqué, c’était juste une erreur de codage entre Saint-Léolin et la paroisse de Paquetville.»

La nouvelle met un terme à la polémique qui était née après la publication des chiffres du recensement 2011. Le décompte publié par Statistique Canada montrait alors que le village de Saint-Léolin avait perdu 245 habitants entre les recensements de 2006 et de 2011.

Cette perte annoncée du tiers de la population avait suscité une certaine incrédulité à Saint-Léolin.

Dans la réalité, le village a bien perdu de la population entre 2006 et 2011, mais dans une bien moindre mesure. La baisse n’est pas d’un tiers, mais de 6,7 %, ce qui est beaucoup moins dramatique.

Reste maintenant à évaluer les changements que va entraîner cette rectification. Le premier est technique.

«Un avis indiquant les chiffres de population et de logements révisés de 2011 pour le village de Saint-Léolin sera publié dans les prochains jours sur le site web de Statistique Canada», explique son chef qualité et analyse, Laurent Roy. «Les nouveaux comptes deviennent les comptes officiels», poursuit-il.

Statistique Canada ne va pas, pour autant, modifier la population de Saint-Léolin dans sa base de données et sur l’ensemble de ses tableaux statistiques où sera maintenue la valeur de 488 résidants.

Le chiffre rectifié à 684 personnes a néanmoins été transmis à Fredericton. Il aura valeur légale pour le calcul notamment des aides financières de la province.

L’impact sera minime pour les finances du Village, dont le conseil municipal doit voter le budget ce jeudi.

«Les subventions vont augmenter, les frais aussi», explique le maire, Mathieu Chayer.

«D’après les rapides calculs qu’on a pu faire, ça ne nous rapportera pas plus d’argent. Cela ne changera pas grand-chose.»