L’hiver persistera encore six semaines selon deux marmottes

DIEPPE – Les marmottes québécoise et néo-écossaise sont arrivées à un consensus. Le printemps sera tardif selon les deux rongeurs qui ont aperçu leur ombre samedi matin.

Shubenacadie Sam, de Nouvelle-Écosse, a été le premier à sortir de son terrier tôt samedi matin. Plusieurs centaines de personnes l’ont alors vu apercevoir son ombre.  

Selon la tradition, quand une marmotte voit son ombre, elle se précipite dans son terrier pour retourner en hibernation. Cela voudrait généralement dire que l’hiver se poursuivra encore six semaines.

Au Québec, au cours d’une cérémonie qui a réuni des centaines de personnes, tôt samedi matin, à Val-d’Espoir, en Gaspésie, Fred, la marmotte nationale du Québec, est sorti de son terrier et a également vu son ombre.

Fred donne sa prédiction sur l’arrivée du printemps depuis 4 ans maintenant. L’événement se tient sur le perron de l’église de la petite municipalité, située près de Percé.

Au cours des trois premières années, Fred ne s’est trompé que lors de la première édition de l’événement.