Les autocars rouleront de nouveau vers le Nord

CAMPBELLTON – La compagnie Maritime Bus a confirmé à l’Acadie Nouvelle qu’elle entend effectuer une tentative pour remettre sur pied d’ici quelques semaines la liaison d’autocar vers Campbellton.

Le président de l’entreprise, Michael Cassidy, s’affaire à mettre en place les derniers détails de ce projet-pilote qui devrait voir le jour en mai.

L’homme d’affaires de l’Île-du-Prince-Édouard entend ainsi remettre en route la liaison Moncton-Campbellton, mise au rancart avec le départ de la compagnie Acadian Lines.

«Nous venons tout juste de terminer l’horaire et, plus tôt cette semaine, nous avons discuté avec des membres du gouvernement afin de leur faire part de nos intentions. Notre grand défi reste pour le moment de trouver les lieux propices pour l’arrêt des autobus à Bathurst et à Campbellton», indique M. Cassidy.

Selon les plans envisagés pour le moment, un autobus partirait de Campbellton tous les jours en matinée (vers 7 h), s’arrêterait à Bathurst et à Miramichi, puis arriverait juste à temps à Moncton (vers midi) pour la période des transferts. L’engin effectuerait par la suite le trajet inverse pour une arrivée à Campbellton vers 19 h.

«Personnellement, je crois qu’il s’agit d’une excellente nouvelle pour les gens du nord de la province. On essaie de notre mieux de répondre à la demande à combler ce besoin», souligne M. Cassidy.

Selon lui, une moyenne de 40 passagers (20 pour l’aller et 20 autres pour le retour) et d’une trentaine de colis au total serait toutefois nécessaire pour assurer la viabilité de cette liaison.

«Ce nombre de billets et de colis, c’est le minimum nécessaire pour payer le coût du service. Nous ne ferions ni ne perdrions d’argent. Mais nous serions satisfaits avec ça, car ça étendrait le service dans une région qui en a besoin», explique-t-il, prenant soin d’ajouter toutefois qu’il s’agit bel et bien d’une tentative.

«Notre intention est de mettre en place le service en mai et de voir ce qui va se passer durant l’été. Nous espérons que la réponse des usagers et de la communauté sera bonne. Cela dit, si elle n’est pas là, il faudra revoir le service.»

La décision de Maritime Bus de faire revivre le service d’autocar dans le nord de la province est par ailleurs chaudement applaudie par le député libéral de Dalhousie-Resti­gouche-Est, Donald Arseneault.

àPar le passé, M. Arseneault a vivement déploré l’isolement croissant du nord de la province en matière de transport public, que ce soit en raison de la perte de la liaison d’autocar vers Moncton-Campbellton ou encore de la réduction du nombre de départs de VIA Rail.

«Lorsque nous nous sommes fait mettre de côté par Acadian Lines, le gouvernement ne s’est pas levé pour protéger notre région. Nous sommes donc très contents de voir un entrepreneur comme M. Cassidy s’engager de la sorte envers le nord du Nouveau-Brunswick. Il a toujours indiqué qu’il voulait étendre son réseau à cette partie de la province également, alors je lui lève mon chapeau. C’est un service très important pour notre population, et plus particulièrement pour nos jeunes qui doivent s’expatrier pour les études et nos personnes âgées qui doivent aller à Moncton ou à Saint-Jean pour des soins médicaux», mentionne le député.

Il espère du coup que la demande sera suffisante pour garantir ce service à long terme.

Le Nord est sans liaison d’autocar avec le sud de la province depuis près d’un an et demi. Cela dit, Campbellton demeure un arrêt de la liaison Gaspé-Québec.